L’année 2020 n’aura pas épargné la Terre : la consommation de produits jetables a explosé : delivery, serviettes papier,… Heureusement, pendant ce temps-là, des start-ups prennent le taureau par les cornes pour mettre en place des solutions pour une consommation responsable facile et pas onéreuse. C’est le cas de TooGoodToGo par exemple qui évite le gaspillage alimentaire ou encore de Superzéro qui propose des produits ménagers en vrac dans les supermarchés !

Une start-up est arrivée en mars 2021 à Bruxelles avec un nouveau concept : SwapBox permet de pouvoir commander dans les restaurants sans recevoir son plat dans des cartons et autres boîtes plastique à usage unique. Le service d’emballage réutilisable à été lancé le 1er décembre 2020 à Amsterdam avec directement 70 restaurateurs et autres traiteurs “emballés” par l’idée : cela réduit leurs coûts et leur facilite leur philosophie durable. Et le succès a été au rendez-vous, voici donc les SwapBox arrivés à Bruxelles avec une quarantaine de professionnels, “nous tablons sur 60 de plus d’ici la fin de l’année”, explique Erika Castellarin de SwapBox. 

Le système est gratuit pour le consommateur qui s’inscrit sur une app, reçoit un QR code propre qu’il utilisera pour localiser les partenaires et spécifier une livraison par SwapBox au restaurant. Ensuite, il n’aura qu’à déposer l’emballage (bol, combo double pour liquide et sec bientôt mug à boissons) sous 14 jours chez un partenaire proche, sans même le laver. SwapBox s’occupe aussi de toute la logistique, le transport, le lavage pour ses partenaires professionnels. Le principe : il n'y a pas d'investissements initiaux pour le restaurant, qui ne paie que de 10 à 60 cents selon les tailles en fin de mois, à chaque fois qu'un consommateur en fait la demande.

Chaque SwapBox peut remplacer 500 emballages jetables. Et 74 % des utilisateurs y trouvent une meilleure expérience dînatoire : le petit goût de carton noyé dans la sauce n’existe pas !

La base d’utilisateurs de SwapBox a augmenté de 50% chaque mois, avec en ce début juin 4000 swapboxes utilisées, évitant des milliers d'emballages à usage unique.