La Belgique compte 13 biens inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, certains sites occupent des lieux multiples. Ces mois d'été sont une bonne occasion de découvrir ces merveilles.

Certains sites sont mondialement connus comme le centre de Bruges ou la Grand-Place de Bruxelles, d'autres beaucoup moins, comme la maison Guiette qui appartiennent à des personnes privées. Enfin, des sites ont été totalement rénovés et accueillent les visiteurs pour une découverte en profondeur comme le Grand Hornu, les ascenseurs du canal du Centre ou encore le site archéologique de Spiennes.

Ici, on ne vous parlera pas plus longuement des Beffrois de Belgique (il y en a 33) ni du Palais Stoclet que l'on ne peut malheureusement pas visiter. Et l'on évoque seulement d'une ligne la forêt de Soignes qui compte parmi les "forêts primaires de hêtres des Carpates et d'autres région d'Europe", un bien transnational classé parmi les sites naturels retenus par l'Unesco.

La cathédrale Notre-Dame de Tournai

© Jean-Pol Grandmont

Elle est la seule cathédrale classée par l'Unesco en Belgique. Datant du XIIe siècle, cette cathédrale "se distingue par une nef romane d'une ampleur exceptionnelle, par la grande richesse sculpturale de ses chapiteaux et par un transept chargé de cinq tours annonciatrices de l'art gothique", retient l'Unesco.

Son chantier de restauration (11 millions d'euros) a été reporté d'au moins 6 mois à cause de la crise du Covid-19 mais le trésor est à nouveau accessible au public. A noter que son beffroi compte parmi les 33 classés par l'Unesco.

Les habitations majeures de Victor Horta

© Hôtel Max Hallet - JC Guillaume

L'architecte belge est bien connu pour ses maisons qui signe l'Art nouveau. Sont classées au patrimoine mondial de l'Unesco 4 d'entre elles situées à Bruxelles : l'Hôtel Tassel, l'Hôtel Solvay, l'Hôtel van Eetvelde et la maison et l'atelier de Horta, devenu un musée. "La révolution stylistique qu'illustrent ces œuvres se caractérise par le plan ouvert, la diffusion de la lumière et la brillante intégration des lignes courbes de la décoration à la structure du bâtiment", d'après les spécialistes de l'Unesco.

A noter, le site insideartnouveau.eu qui répertorie l'ensemble des maisons Art Nouveau en Belgique, bien utile. Le musée Horta quant à lui, est ouvert du mardi au dimanche. Un vrai bijou : la maison a conservé en grande partie sa décoration intérieure; mosaïques, vitraux, peintures murales composent un ensemble harmonieux et raffiné dans le moindre détail.

Le Grand Hornu

© Belga

Il compte parmi les "Sites miniers majeurs de Wallonie" avec le site de Bois-du-Luc, de Bois du Cazier et de Blegny-Mine. C'est un endroit extraordinaire pour partir à la découverte de l'histoire minière de la région. Cet été, dans le respect des normes sanitaires covid-19, des visites du site historique ont lieu : du mardi au samedi à 11h pour le site historique et le dimanche à 15h.

Le site du Grand Hormu compte aussi deux institutions : le MACs dédié à l'art comtemporain et le CID, centre d’innovation et design qui ont pris place à l’intérieur de ses anciens ateliers, magasin aux foins, écuries et autres dépendances. Exposition Matt Mullican au Mac's . Tandis qu'au CID, l'espace principal et dédié à "Serial Eater. Food design stories" .

Les béguinages flamands

© Alexis Haulot

Les béguinages flamands forment des ensembles architecturaux composés de maisons, d’églises, de dépendances et d’espaces verts organisés suivant une conception spatiale d’origine urbaine ou rurale et construits dans les styles spécifiques à la région culturelle flamande", explique l'Unesco. Il y en a 13 en région flamande : Courtrai, Bruges, Termonde, Maline, Turnhout, ... ce sont de véritables havres de paix encore maintenant, et des cadres appropriés à un mode de vie mêlant vie communautaire et vie privée.

Allez vous promener au Grand Béguinage de Louvain, très bien conservé. Une visite à 360° c'est ici.

Le musée Plantin-Moretus

© BELGA

Un complexe Maison-Atelier-Musée dans le centre d'Anvers, qui est étroitement lié à l'histoire de l’invention et de la diffusion de la typographie. Une valeur architecturale exceptionnelle, une vaste collection d’objets témoignant de la vie et du travail dans l’imprimerie et maison d’édition la plus prolifique d’Europe à la fin du XVIe siècle et une scénographie inventive font de ce lieux un must de cet été ! Surtout que 2020 est l'année de célébration du cinq centième anniversaire de Christophe Plantin.

Les quatre ascenseurs du Canal du Centre

© JL Flémal

Ces ascenseurs hydrauliques pour bateaux sont extraordinaires. Regroupés sur 7 km sur le canal du Centre, ils nous replongent dans le paysage industriel de la fin du XIXe siècle. On peut les visiter tous les 4 au fil de l'eau le temps d'une journée. Renseignements auprès duUne grande boucle qui permet de franchir les 4 ascenseurs hydrauliques et le funiculaire de Strépy-Thieu en bateau ! Pour organiser cela, il faut se renseigner ici .

La maison Guiette de Le Corbusier

© AFP

Elle est classée comme faisant partie de "L'œuvre architecturale de Le Corbusier, une contribution extraordinaire au mouvement moderne. On l'appelle aussi Les Peupliers. Elle est située sur Populierenlaan au numéro 32 à Anvers, à quelques km au sud du centre. Elle est la première commande reçue par Le Corbusier à l’étranger. "Elle est le signe de sa reconnaissance précoce à l’échelle européenne, et contribue fortement à la naissance de l’architecture moderne en Belgique et aux Pays Bas. Le maître d’ouvrage, René Guiette (1893-1976) appartient à la mouvance d’avant-garde anversoise", explique le spécialiste Gilles Ragot.

On peut juste la voir en passant, puisqu'elle appartient à un propriétaire privé (auparavant c'était la créatrice Ann Demeulemeester). mais on peut, même de l'extérieur y voir que l'architecte y a appliqué ce qu'il a appelé les Cinq points pour une architecture nouvelle : les pilotis, le toit-jardin, le plan libre, la fenêtre en longueur, la façade libre.

Le site archéologique de Spiennes

© JL Flémal

A 6 km de Mons, on rejoint le Silex's, le centre d’interprétation des minières néolithiques de silex de Spiennes,qui permet de comprendre toutes les facettes de ce site archéologique à la réputation internationale inscrit au patrimoine de l'Unesco en 2000. Ces mines de plus de 100 ha sont les centres d'extraction minière les plus vastes et les plus anciens d'Europe. On peut y descendre accompagné d'un guide. Infos sur silexs.mons.be

Le centre historique de Bruges

© BELGA

Il est remarquable car le centre historique de Bruges est un "exemple exceptionnel d'habitat médiéval ayant bien conservé son tissu urbain historique tel qu'il a évolué avec les siècles et où le bâti gothique d'origine fait partie de l'identité de la ville", relate l'Unesco. Et surtout, la ville a pu tout au long de son histoire préserver ce patrimoine.

La Grand-Place de Bruxelles

Inscrite en 1998, la Grand-Place de Bruxelles "est un ensemble remarquablement homogène de bâtiments publics et privés, datant principalement de la fin du XVIIe siècle". C'est le moment d'y fouler ses pavés : quasi vide de touristes, elle apparaît dans toute sa grandeur.

© Alexis Haulot