On n'y pense pas forcément, et pourtant, le capital fun et culture y est bel et bien présent !


Il est de ces villes auxquelles on ne pense pas directement et qui pourtant regorgent de trésors inespérés. Situées dans des pays ultra-populaires en vacances, elles restent parfois dans l'ombre de leur "grandes sœurs" comme Paris, Rome ou encore Barcelone et Madrid. Petit tour d'horizon des laissés-pour-compte touristiques...

Rome > BOLOGNE 

La côte amalfitaine pour la Dolce Vita , Milan pour le bling-bling , le lac de Côme pour le calme et le repos, la Toscane pour les paysages, Rome... pour un peu tout ça à la fois. Pas de doute, l'Italie a pas mal de joyaux à revendre à ses vacanciers qui se pressent dans la Botte une fois l'été venu. Mais au cœur de l'Emilie-Romagne se niche Bologne. En plus d'être une ville-musée, Bologne est aussi l'endroit rêvé pour sortir et faire la fête. La vie nocturne y est en effet assez animée grâce à l'Université (la plus ancienne d'Europe !) et ses étudiants, évidemment. Se balader dans les rues est également un véritable plaisir, avec sa Piazza Maggiore , ses arcades et ses tours majestueuses. Et on ne vous parle même pas de la qualité de la nourriture. Rien que le nom devrait vous faire saliver.

© Reporters

Berlin > LEIPZIG

"Non, mais Berlin, c'est un peu devenu Disneyland, t'sais !" . Quand on évoque le côté underground de la capitale allemande, voici ce que nos copains qui y résident nous répondent. En effet, la ville est devenue l'un des points de rendez-vous pour les touristes qui souhaitent s'encanailler lors de soirées électro. Pour ceux qui désirent en effet vivre une expérience de ce type, cap à l'est, à Leipzig. Ancienne ville de la RDA, Leipzig brille à la fois pour son riche passé musical et est aujourd'hui l'un des bastions de culture alternative. Et apparaît comme plus authentique que Berlin, donc.

© Reporters

Barcelone > SALAMANQUE

Les Erasmus connaissent peut-être la ville comme leur poche. Et pourtant, Salamanque n'a pas l'aura de Madrid, Barcelone, voire de Séville. Plus petite, la ville de Castille-et-Léon possèdent tous les charmes de l'Espagne, entre ruelles charmantes, églises merveilleuses, soleil et atmosphère de fête. Un régal pour le vacancier, qui y retrouvera la beauté madrilène et la folie catalane sans pour autant être écrasé par une masse de touristes. De plus, elle n'est pas trop loin de Ségovie, autre cité à découvrir au cœur de l'Espagne.

© Reporters

Lisbonne > COIMBRA

Une heure de route. Voici le temps qu'il faut pour relier la magnifique et populaire Porto à Coimbra. Autrement dit, un petit détour par la cité à la superbe Université est un must accessible... et incontournable. Avec ses églises et ses ruelles pentues (prévoyez tout de même des sacs pas trop lourds pour l'occasion, ça grimpe !) la ville portugaise permet de s'offrir une journée loin de Porto et d'admirer un panorama sublime sur ses hauteurs. Immanquable: la visite de l'unif', où les uniformes arborés par les étudiants vous rappelleront forcément quelque chose un héros populaire de la littérature.

© Reporters

Paris > BORDEAUX 

Ce n'est pas un hasard si nos Diables rouges s'y sont établis durant l'Euro. Ils ont du goût. Mais au-delà de ses environs parsemés de vignobles, la ville elle-même mérite qu'on s'y attarde quelques jours. Surtout si l'on a faim. En effet, "BDX" fait partie des villes qui possèdent le plus fort taux de bars et restos par habitant dans l'Hexagone (1 pour 285, selon les chiffres de l'Insee). Une donnée intéressante si l'on souhaite déguster la cuisine du Sud-Ouest (même si le débat fait rage en France pour savoir si Bordeaux en fait partie)... et de la bière britannique. Pas mal de jeunes Anglais passent quelques mois en Gironde afin d'améliorer leur français et les pubs brittons y sont nombreux... Certains y restent définitivement. Quand on vous disait que cette ville est top.

© Reporters

Cracovie > WROCLAW

Entre Varsovie la ressuscitée et Cracovie la rescapée, on retrouve Wroclaw, la ville aux 112 ponts, elle aussi bercée par une ambiance polonaise relevée par une douce folie estudiantine. Détail amusant: pas moins de 300 nains de jardin (oui, vous avez bien lu) sont disséminés dans la ville, où l'on peut aisément se balader dans les rues et admirer sa place du Marché, le Rynek. Et se reposer le long des cours d'eau avec un bon bouquin ou une bouteille. Pas étonnant dès lors que Wroclaw, capitale européenne de la culture en 2016, soit surnommée la Venise polonaise.

© Reporters

Londres > MANCHESTER 

Londres reste bien entendu la ville la plus prisée du Royaume-Uni. Et si Liverpool commence à se tailler une place au soleil (quoique...), Manchester attire elle aussi de plus en plus de touristes. Véritable bastion du rock et du football, la ville voit le ballon et la musique intimement liés. The Smiths, Joy Division, Oasis et bien d'autres, tous sont originaires de cette ville au climat rude, mais à l'atmosphère toute british. Un détour par Old Trafford (United) et/ou l'Etihad Stadium (City) paraît essentiel pour goûter à un match de Premier League. Encore que le savourer dans un pub à l'odeur rance et à la bière tiède reste peut-être encore la meilleure façon de "kiffer" une rencontre de foot anglais. 

© Reporters