Alors que l’imminente parution du livre "Harry et Meghan. Libres" continue à faire couler beaucoup d’encre dans la presse britannique avec les fuites de certains extraits, démontrant la dégradation des relations entre le prince Harry et son frère le prince William jusqu’à en arriver au point de rupture, le duc de Cambridge a opté pour des vacances en famille sur les traces de son enfance et des jours - en apparence du moins puisque le prince Charles et la princesse Diana menaient déjà des vies séparées - heureux.

En 1989, Charles, Diana et leurs enfants alors âgés de 7 et 4 ans, passent quelques jours en famille sur l’île de Tresco qui appartient à l’archipel des Scilly en Cornouailles.

Le prince Charles est aussi duc de Cornouailles (titre porté par Camilla afin de ne pas utiliser celui de princesse de Galles trop lié à Diana), un duché qui lui rapporte de par ses productions et locations de biens une rente annuelle importante, raison pour laquelle il ne perçoit pas de liste civile. La famille de Galles avait alors logé à Dolphin House, une charmante demeure très cosy.

La semaine passée, William, Kate et les trois petits princes ont été aperçus au même endroit. Des vacances en toute simplicité, au contact de la nature. Coronavirus oblige, cette année, les vacances des Cambridge seront donc au pays, bien loin de l’île Moustique. Histoire aussi de montrer l’exemple et de promouvoir le tourisme loca. Une sage décision qui contribue encore à faire croître la popularité du couple qui s’est montré sous un jour de grande proximité tout au long du confinement, multipliant les vidéos conférences et les appels solidaires.

La reine Elizabeth et le duc d’Edimbourg sont quant à eux bien arrivés à Balmoral en Ecosse. Ils ont quitté le château de Windsor où ils étaient confinés depuis mars pour prendre un avion privé jusqu’à Aberdeen.