Le site de rencontres extra-conjugales Gleeden a mené l'enquête auprès de ses six millions d'abonnés, et révèle les signes astrologiques les plus susceptibles d'être infidèles.

Deux études du site de rencontre ont permis d'établir un classement des signes chinois et du zodiaque qui risquent de commettre un adultère. En tête, on retrouve les Sagittaires (personnes nées entre le 23 novembre et le 21 décembre), dont le taux d'infidélité moyen est de 13.43%. Ils sont suivis des Gémeaux (10.73%) et des Béliers avec 9.15%, des personnes "bien connues pour leur recherche permanente d'aventure", d'après le site de rencontre. Selon le classement, être Scorpion est une bonne chose, puisque le taux d'infidélité est évalué à 5.75%, ce qui les placent en bas de la liste. D'ailleurs, seuls 6% des membres inscrits sur Gleeden sont du signe du Scorpion.

Du côté des signes chinois, les Singes (personnes nées en 1956, 1968, 1980 et 1992) et Dragons (1952, 1964, 1976, 1988 et 2000) et Buffle (1949, 1961, 1973, 1985 et 1997) seraient plus susceptibles de tromper leur partenaire, toujours d'après l'enquête du site expert des rencontres extra-conjugales.

En analysant les résultats obtenus suite aux sondages, Solène Paillet, directrice de la communication de Gleeden, a découvert que notre date de naissance pouvait influencer "notre prédisposition à être infidèle, ou du moins à être à la recherche d’une relation extra-conjugale". Mais elle précise bien que ces deux études ne doivent évidemment pas être prises comme une théorie infaillible. "Il faut cependant faire attention à ne pas extrapoler ces résultats et à ne pas tirer des conclusions hâtives : ce n’est pas parce que votre conjoint(e) est Singe et Sagittaire qu’il va obligatoirement vous tromper… Il faut simplement prendre en compte sa prédisposition à être plus volage que les autres et s’assurer régulièrement que votre couple se porte bien".