La dictature du running, censé être la pratique sportive pour être en bonne forme, c’est fini ! Apprenez d’autres bons gestes.

Le running, c’est le sport des bonnes résolutions par excellence : un jogging, une paire de baskets et c’est parti. C’est présenté comme le sport à pratiquer pour être en bonne forme physique. En cette journée mondiale du sport féminin, quand on n’aime pas courir, on fait quoi ? Dites-vous déjà qu’il y a des gens faits pour courir et d’autres pas parce qu’ils n’y arrivent pas, parce qu’ils détestent ça… Le docteur Bernadette de Gasquet, médecin et professeur de yoga, connue pour ses livres Abdominaux, arrêtez le massacre et Pour en finir avec le mal de dos le souligne : "A ujourd’hui, il faut courir, comme si c’était une constante depuis la nuit des temps, comme s’il était anormal de ne pas y trouver de plaisir ."

Des exercices faciles

Et pourtant, pour certains, même les endorphines qui envahissent le corps du coureur ne sont pas un incitant assez fort pour subir la douleur de la course. Alors sans jogging, point de santé ? Ce serait presque le contraire d’après le docteur de Gasquet : " Avec les ans, la mobilité se réduit pour plusieurs raisons : les problèmes articulaires se multiplient, liés à l’usure, à l’arthrose, aux effets cumulés de tous les déséquilibres posturaux. La musculature des jambes est peu entretenue dans la vie moderne, surtout urbaine. Le surpoids, les problèmes respiratoires et cardiaques, un équilibre altéré par des déficits visuels et auditifs font que la simple marche devient moins aisée avec l’âge ." Alors la course ! Cela devient une montagne démoralisante...

Que faire alors ? Dans ce livre, le médecin passe en revue différentes façons de se mettre en activité comme le yoga, le qi gong, la marche, le vélo, la danse, la gym chez soi, les sports aquatiques avec à chaque fois, des conseils de position pour ne pas se faire mal et faire travailler au mieux ses muscles : 100 exercices illustrés. L’auteure explique aussi comment avoir "bon pied", comment bien respirer, comment utiliser le temps de brossage de ses dents pour muscler ses jambes, comment aider au retour veineux en position statique et comment se servir d’une chaise pour bien se positionner. Et surtout s’y asseoir le moins possible ! " En tant que médecin et professeur de yoga spécialisé dans la maternité, les douleurs articulaires et les problèmes de dos, je rencontre tous les jours des gens abîmés par leur quotidien (sédentarité, travail de bureau en particulier) et qui ont cherché dans la course une compensation qui s’est révélée pire que le mal dont ils souffraient. "

E.W.

J’aime pas courir , Dr Bernadette de Gasquet, éd. du Rocher.