Archie Mountbatten-Windsor a soufflé sa toute première bougie.

Un an et déjà globe-trotter. Après avoir connu Windsor et la famille royale britannique, puis le froid canadien à Vancouver, Archie fête donc son premier anniversaire à Los Angeles. Une vie déjà bien mouvementée, mais surtout loin des projecteurs, pour laquelle Meghan et Harry se sont battus bec et ongles. 

"Non, il ne grandira pas comme ça", avait présagé le fils de Diana à son amie l'anthropologue Jane Goodall avant même le "Megxit". Si ce coup de tonnerre médiatique n'a pas livré tous ses secrets, il semble clair que ce choix fort a été, au moins en partie, motivé par le bien-être de leur enfant. "Cette décision n’était pas la plus facile, mais c’était la bonne pour notre famille, la bonne décision pour protéger mon fils. (…) Je pense qu’il y a beaucoup de gens dans le monde qui peuvent s’identifier à nous et nous respecter d’avoir voulu faire de notre famille notre priorité" avait-il également confié, malgré lui, lors d'un canular téléphonique en mars dernier. Bien que 7e dans l'ordre de succession, Archie Harrison Mountbatten-Windsor, qui n'a pas hérité de titre de noblesse, va donc grandir sans se soucier du protocole. Comme l'avait voulu Lady Di pour ses propres enfants en son temps.