Ce n'est pas une légende: à Hollywood, le cap de la quarantaine correspond souvent au début de la fin pour les actrices, auxquelles on ne propose soudainement quasiment plus de rôles. Mais Jessica Alba, elle, va garder un souvenir on ne peut plus heureux de son quarantième anniversaire. Quelques jours après l'avoir fêté, le 28 avril, elle vient de réaliser une affaire en or en introduisant pour la première fois (on parle d'une IPO) sa société, Honest, en bourse. Avec un franc succès à la clef puisque l'entreprise a ainsi récolté 413 millions de dollars et a vu le cours de ses actions grimper de 40% au cours de la journée.

Du coup, les actions de la fondatrice et "chief creative officer" de la société valent, désormais, 130 millions de dollars. Bien plus que ce qu'elle pourrait espérer gagner au cinéma en une décennie.

Plus fort encore: l'actrice, qui a manifestement un sens des finances très développé, va recevoir directement 2,6 millions de dollars de dividendes ainsi qu'un salaire annuel de 700.000 dollars dès 2022 avec des bonus pouvant atteindre les 500.000 dollars. Et pour couronner le tout, elle recevra annuellement des "restricted stock units", à savoir des "actions distribuées gratuitement pas l'entreprise, d'une valeur de 1,5 million de dollars, qui passeront à 3 millions de dollars en 2024.

Autant dire qu'elle va pouvoir se contenter de jouer la comédie pour son argent de poche...