Star à tout prix: les dessous des concerts

Si le coût d’une célébrité varie entre la capacité d’une salle et le prix de son ticket, petit tour d’horizon de leurs cachets mirobolants.

Pierre-Yves Paque
Singer Beyonce performs on her "Mrs. Carter Show World Tour 2013", on Saturday June 29, 2013, in Las Vegas, Nevada. (Photo by Frank Micelotta/Invision for Parkwood Entertainment/AP Images) Associated Press / Reporters
Singer Beyonce performs on her "Mrs. Carter Show World Tour 2013", on Saturday June 29, 2013, in Las Vegas, Nevada. (Photo by Frank Micelotta/Invision for Parkwood Entertainment/AP Images) Associated Press / Reporters ©Associated Press / Reporters

Si le coût d’une célébrité varie entre la capacité d’une salle et le prix de son ticket, petit tour d’horizon de leurs cachets mirobolants.

De 10.000 à 1 million de dollars la prestation, la fourchette est large mais dépend avant tout de la notoriété d’une star. "À partir du moment où tu sais vendre 100.000 tickets en une heure, c’est que tu es une valeur sûre et tu peux te permettre un gros cachet", nous susurre un promoteur de spectacle en Belgique. La star du R’n’B Chris Brown, qui était au Lotto Arena d’Anvers ce mardi soir, demande par exemple entre 150.000 et 300.000 euros ou le dj Quentin Mosimann (ex-coach de The Voice Belgique) mixe pour 100 euros la minute.

Au-delà de la location d’une salle - de 5000 à 50.000 euros pour une salle de concert bruxelloise (comme le Cirque Royal, Forest National ou le Palais 12) mais comptez le double pour le stade Roi Baudouin -, ces chiffres fluctuent en fonction de leur capacité, du matériel technique fourni (ou pas) et du pourcentage sur la billetterie demandé par la star. En (très) simplifié, une petite salle aura donc du mal à demander un gros cachet - et donc pratiquer des prix de places exorbitants - si l’artiste n’est pas connu. À l’inverse, les cachets peuvent véritablement flamber. La preuve en chiffres selon nos propres sources mais aussi plusieurs sites américains comme TuxBoard :

Artistes internationaux :

Plus d’un million de dollars par prestation : Beyoncé, Taylor Swift, Bon Jovi, Bruce Springsteen, Justin Bieber, Justin Timberlake, Daft Punk ou encore Madonna. Un montant qui ne comprend pas forcément les frais et équipes techniques, les transports ou hôtels… "Tout est une question de budget et de caprice d’artiste", nous glisse-t-on.

Entre 700 et 800.000 € : Céline Dion, qui sera d’ailleurs au Sportpaleis d’Anvers les 20 et 21 juin.

Entre 500 et 600.000 € : Adele (qui sera à Anvers les 12, 13 et 15 juin) mais aussi Alicia Keys, Lady Gaga, Rihanna ou Coldplay.

Entre 300 et 450.000 € par set : David Guetta (80.000 euros en concert privé). Mais aussi Kanye West (qui, lui, avait facturé un show privé pour le petit-fils du président du Kazakhstan à 2,3 millions de dollars), Maroon 5, Pharrell Williams ou encore Britney Spears.

Artistes européens :

450.000 € pour les Insus. les ex-Téléphone décrochent ainsi le record de cette année 2016 pour leur cachet du 13 octobre prochain à Forest National.

300.000 € pour Seal.

285.000 € pour Michel Polnareff, qui se produira aux Francofolies de Spa et le 18 novembre à Forest National.

150.000 € pour Maître Gims (50.000 euros en privé, pour une simple présence en boîte de nuit par exemple) ou Manu Chao.

100.000 € pour Pascal Obispo, Zazie, Louise Attaque ou Calogero.

90.000 € pour un Kendji (30.000 en privé). Des prix similaires à un certain… Charles Aznavour !

Alors que d’autres, parfois tout aussi renommé, ne demandent pas autant : Louane (70.000), les Frero Delavega (35.000), Alice on the roof (30.000) et surtout Renaud dont le tarif avoisinerait à peine les 15.000 euros…

Même si ces tarifs sont à mettre en perspective avec de nombreux facteurs (comme cités plus haut), le business des stars de la chanson reste juteux malgré un secteur en crise depuis les attentats. Car le moins qu’on puisse écrire est que… ça chiffre !

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be