Michel Cymes, victime d’usurpation d’identité

Des personnes sans scrupule se font passer pour l’animateur afin de vendre des produits en tout genre.

Pierre-Yves Paque
Michel Cymes, victime d’usurpation d’identité

"Je ne suis associé en rien à cette publicité qui est une véritable arnaque, avec usurpation d’identité" , a affirmé Michel Cymes dans l’émission Vrai ou fake sur France info. Le médecin-animateur a poussé un coup de gueule à l’encontre de publicités mensongères qui utilisent son nom. "On se sert de mon nom et de ma photo pour faire croire aux gens que c’est moi qui réponds aux gens qui posent des questions" , déplore l’animateur des Pouvoirs extraordinaires du corps humain qui pointe du doigt Facebook. "Ils ont dû bloquer les messages, mais depuis qu’ils les ont bloqués, il y en a de plus en plus qui sont visibles. Ils ont un problème de régulation […] Il serait temps qu’ils se réveillent."

Victime de "publicités non autorisées et trompeuses, possiblement dangereuses pour la santé", Michel Cymes n’est pas la première personnalité du petit écran à être victime d’une telle usurpation d’identité sur les réseaux sociaux. Laurence Boccolini en avait déjà fait les frais il y a quelques jours seulement. Là encore, Facebook était resté impassible face à ces arnaques publicitaires.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be