Ecouter du métal et... manger gras iraient de pair

Selon une étude danoise, l'ouïe - et donc la musique qui s'introduit, volontairement ou non, dans nos oreilles - aurait aussi une importance capitale dans nos choix alimentaires

Dis-moi ce que tu manges et je te dirai ce que tu écoutes. Ou vice-versa. C'est, en quelque sorte, ce que l'on pourrait conclure d'une étude réalisée au Danemark, dans les très sérieux cénacles de l'université d'Aarhus. Des chercheurs se sont penchés sur la correlation entre ce que l'on écoute comme type de musique et sur ce que l'on ingurgite comme nourriture. Et, partant, ce que cela provoque de risque de surpoids ou conduit à avoir une ligne irréprochable.

Selon ladite étude, donc, menée par des psychologes spécialistes de la consommation mais également des cadors du marketing, de multiples facteurs inteviennent dans nos choix en matière diététique. Parmi ceux-ci, la musique tiendrait une place importante, qu'elle soit écoutée volontairement (et à plein pot) ou qu'elle ne soit qu'un bruit de fond, une ambiance sonore dont on a à peine conscience.

Pour arriver à leurs conclusions, les chercheurs ont séparés leurs cobayes en deux groupes. Les premiers écoutaient un bande son "saine" quand les autres avaient droit à du nettement plus "trash". Résultat: les premiers avaient tendance à porter leurs regards vers les nourritures saines, les autres vers les aliments les plus gras et les moins bons pour la santé. Ce qui était frappant, c'est le temps passé par le groupe "sain" à observer la nourriture, à y revenir, à la jauger. Contrairement à l'autre moité des participants qui étaient beaucoup moins patients.

Ce qui amène à conclure que les amateurs de métal bien lourd, ceux qui font péter Iron Maiden et autre Rammstein dans leurs oreilles, ont tendance à se tourner plus volontiers vers des aliments gras que ceux qui préfèrent le classique, Moby ou Brahms.

"La musique rapide et forte, caractérisée par de lourdes dissonances et distorsions, excite tellement l'auditeur qu'elle l'incite à se gaver d'aliments gras. Une musique classique calme peut inciter les auditeurs à faire des choix modérés et raisonnables", expliquent les chercheurs d'Aarhus. 

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be