La fille de Richard Berry se dit "révoltée": elle ne supporte pas qu’il joue l’avocat de femmes et d’enfant

Celle qui accuse son père d’inceste ne supporte pas qu’il joue l’avocat de femmes et d’enfants.

Inauguration de l'exposition "Le monde enchante de Jacques Demy". SPE. Falour
©Reporters / Starface

Coline Berry-Rojtman, la fille aînée du comédien Richard Berry qu'elle accuse d'inceste dans les années 1980, se dit "révoltée" que son père joue l'avocat de femmes et d'enfants dans un spectacle qui reprend fin octobre à Paris, d'après une lettre consultée samedi par l'AFP et relayée par le journal Le Parisien.

Dans cette lettre adressée au bâtonnier de l'Ordre des avocats de Paris, Me Olivier Cousi, la plaignante écrit que "si mon père a nié (dans les médias) les accusations portées à son encontre, il a toutefois depuis cette plainte, admis publiquement des faits de graves violences conjugales répétées". "Il a pour mémoire reconnu avoir gravement frappé ma mère, Catherine Hiegel, qui a depuis perdu un tympan", assure-t-elle.

La fille aînée du comédien a porté plainte le 25 janvier contre ce dernier qu'elle accuse d'inceste dans les années 1984-1985. Une enquête préliminaire a été ouverte le même jour par le parquet de Paris. De son côté, Richard Berry a démenti "de toutes (ses) forces et sans ambiguïté ces accusations immondes". Auprès du journal Le Monde, il a toutefois "reconnu" des "coups" qui auraient été portés contre la mère de Coline Berry-Rojtman, Catherine Hiegel, ainsi que contre une autre ex-compagne, Jeane Manson.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be