Amandine Petit (Miss France 2021) répond aux féministes qui critiquent le concours de beauté

Ce samedi, la Normande remettra sa couronne à la prochaine Miss France.

Amandine Petit (Miss France 2021) répond aux féministes qui critiquent le concours de beauté
©AFP

Alors que chez nous, le concours Miss Belgique a basculé sur RTL Play, l'élection de Miss France, elle, bat toujours son plein sur TF1. La preuve, le couronnement d'Amandine Petit, Miss Normandie, a été suivi par 8,6 millions de téléspectateurs en décembre 2020 avec un pic d'audience à plus de 10 millions. Des chiffres que TF1 n'avait plus engendrés depuis quatorze ans et qui viennent sublimer le centième anniversaire du concours qui a réussi à faire rêver malgré une cérémonie à huis clos due aux mesures sanitaires en vigueur à l'époque. Depuis, la jeune femme qui a été sacrée Miss France 2021 continue son petit bout de chemin en enchaînant un nombre record d'interviews, de passages télévisuels et radiophoniques, de couvertures de magazines et d'activités sur les réseaux sociaux. Elle est également arrivée à la 13e position du concours Miss Univers organisé en Floride, aux États-Unis. Ce samedi, Amandine Petit devra rendre sa couronne pour la remettre à la nouvelle ambassadrice de beauté française. La fin d'un cycle pour la jeune femme qui, dans une interview accordée à LCI, dit avoir "pris dix ans d'expérience en un an de Miss France."

"Je ne me suis jamais sentie aussi femme"

Dans les colonnes du Parisien, Amandine Petit est revenue sur les accusations de sexisme dont fait souvent l’objet le concours Miss France. "Aux féministes, je dis que je ne me suis jamais sentie aussi femme, aussi bien dans ma peau qu’en ayant été Miss France. Cette aventure m’aura permis de grandir, de prendre confiance en moi, d’avoir plus d’aplomb, de ne pas avoir peur de prendre la parole", déclare-t-elle.

La jeune femme rappelle également les belles valeurs que véhicule Miss France pendant son règne. "Cette année, j’ai soulevé des fonds pour France Alzheimer, je suis allée à l’Institut Pasteur pour mieux comprendre cette maladie. Grâce à mes réseaux sociaux, je suis un vecteur d’informations pour quelqu’un qui ne se serait peut-être pas intéressé à cette question", dit-elle. "Sans compter qu’en allant dans les élections régionales, les gens sont super heureux de nous voir. Ce regard des petites filles quand on porte une robe de princesse est merveilleux. On distribue à chaque endroit où l’on va, une magie et des sourires. C’est cela, l’effet Miss France."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be