Angelia Jolie accuserait directement le FBI d'avoir couvert Brad Pitt dans une nouvelle plainte

L'actrice estimerait que l'agence a protégé son ex.

R.P.
Angelia Jolie accuserait directement le FBI d'avoir couvert Brad Pitt dans une nouvelle plainte
©AFP

Angelina Jolie contre Brad Pitt, nouveau round. Séparés depuis six ans, les anciens époux ne cessent de se déchirer dans les tribunaux. Garde des enfants, avenir de Miraval, leur impressionnant château provençal... la bataille a lieu sur plusieurs fronts. L'actrice de 51 ans viendrait à nouveau de déterrer la hache de guerre. Et cette fois, c'est aussi le FBI qui est pointé du doigt.

Selon le média Politico, l'Américaine se cache derrière une récente plainte déposée au nom de Jane Doe, expression anglo-saxonne qui désigne une personne non identifiée, contre l'agence. On l'y accuse d'avoir couvert Brad Pitt après des actes de violence à l'égard de leur fils Maddox durant un vol entre Paris et Los Angeles. Cet événement, survenu en 2016, aurait entériné la séparation du couple et aurait brisé la relation père-fils de manière inéluctable. Angelina Jolie, si c'est bien elle, cherche à comprendre pourquoi les agents n'ont pas inculpé l'acteur et à éclaircir le manque de transparence quant aux documents relatifs à l'enquête.

"Nous souhaitons que les victimes aient accès aux dossiers sur les crimes qu'elles ont subis ou signalés, afin qu'elles puissent plaider en faveur de soins de santé et de traumatologie", a fait savoir Amanda Kramer, l'avocate de Jane Doe. Brad Pitt avait été innocenté.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be