Harvey Weinstein, Bill Cosby, Kevin Spacey, Quesada... : ces autres stars qui, comme R Kelly, ont été condamnées pour des crimes sexuels

Ce mercredi, la star du RnB a été condamnée à trente ans de prison.

Coup de tonnerre de l'autre côté de l'Atlantique. A New York en septembre dernier, Robert Sylvester Kelly, alias R.Kelly, a été reconnu coupable d'avoir eu les commandes, pendant près de trois décennies, d'un système d'exploitation sexuelle de jeunes femmes, dont des adolescentes de 17 ans. Plus précisément, des faits d'extorsion, d'exploitation sexuelle de mineur, d'enlevement, de trafic, de corruption et de travail forcé sur une période allant de 1994 à 2018 lui sont reprochés. Ce mercredi, la tribunal fédéral de Brooklyn a tranché. L'ex-star du RnB aux 75 millions d'albums vendus, connue notamment pour avoir interprété les titres I Believe I Can Fly, Ignition ou encore The World's Greatest, a été condamné à 30 ans de prison.

A l'annonce du verdict, le chanteur de 55 ans originaire de l'Illinois n'a pas dit un mot. Un comportement qui reste fidèle à celui qu'il a adopté pendant toute la durée du procès. Le parquet a fustigé l'artiste pour s'être "servi de sa notoriété (...) pour faire de jeunes, fragiles et sans-voix, ses proies à des fins de gratification sexuelle".

R. Kelly n'est toutefois pas la seule personnalité à avoir usé de sa notoriété à des fins sexuelles. A Hollywood, le producteur de cinéma Harvey Weinstein, désormais plus connu pour ses déboires que pour le septième art, est à l'origine d'un des plus gros scandales sexuels. Révélé au grand jour en 2017, celui-ci a déclenché le mouvement #MeToo. En tout, 93 femmes se disent victimes d'Harvey Weinstein et 14 témoignent avoir été violées. Parmi les plaignantes, on retrouve de grands noms du cinéma comme Asia Argento, Cate Blanchett, Cara Delevinne, Eva Green, Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou encore Léa Seydoux. Accusé en février 2022 pour agressions sexuelles et pour viols - des faits qu'il a toujours niés -, Harvey Weinstein est condamné, en 2020, à 23 ans de prison.

Dans la foulée de l'affaire Weinstein et du mouvement #MeToo qui en a résulté, tous les regards se sont tournés vers Kevin Spacey, acteur connu pour ses rôles dans "Usual Suspects" ou encore "American Beauty". Plusieurs hommes l'accusent de les avoir agressés sexuellement alors qu'ils n'étaient âgés que de 14 ans. Exclu de House of Cards, série dont il était l'acteur principal, Kevin Spacey est condamné à verser 31 millions de dollars de dommages et intérêts à MRC, la société de production qui est à l'origine de la série. Inculpé, en mai dernier, de quatre chefs d'accusations sexuelles contre trois hommes, l'acteur américain a été laissé libre à l'issue de la comparution du 16 juin dernier. La prochaine audience est prévue le 14 juillet prochain à Londres.

Quelques années auparavant, en 2015, c'était Bill Cosby, la star du Cosby Show qui était inculpé d'agressions sexuelles et de viols sur une cinquantaine de femmes dont des mineures. L'humoriste américain avait pour habitude de droguer ses victimes en leur administrant du Quaalude, un puissant sédatif, avant d'abuser d'elles. La majorité des faits invoqués étant prescrits, seule ceux remontant à 2004 et concernant Andrea Constand, une femme qui travaillait pour l'université Temple à Philadelphie, a donné lieu à une condamnation. En 2018, Bill Cosby est condamné à 3 ans et demi de prison ferme. Le 30 juin 2021, après l'annulation de sa condamnation pour vice de procédure, l'homme de 84 ans est toutefois sorti de prison. Il ne sera donc resté que deux ans derrière les barreaux. A peine sorti de prison, Bill Cosby est reconnu coupable, en Californie, d'agression sexuelle sur une adolescente de 16 ans. Des faits qui remontent à 1975. La plaignante, Judith Huth, aujourd'hui âgée de 64 ans, recevra 500.000 dollars de dommages et intérêts.

Star de la série Sept à la maison, Stephen Collins a été accusé d'actes pédophiles sur trois fillettes âgées de 11 à 14 ans. En 2012, alors que le couple était en pleine procédure de divorce, sa femme Faye Grant a envoyé au site TMZ un enregistrement pris pendant l'une de leurs séances de thérapie conjugale. Bien qu'une enquête ait été menée à la suite de ces révélations, les charges contre Stephen Collins ont été abandonnées car les faits étaient prescrits. L'acteur a donc échappé à la case prison. En 2014, il a toutefois admis les faits qui lui étaient reprochés. Sa carrière, elle, a totalement été détruite. Depuis la divulgation de cette affaire, l'homme de 74 ans n'est plus jamais apparu à la télévision ou au cinéma.

Ancien grand gagnant des Douze coups de midi sur TF1 avec 193 participations et plus de 800 000 euros de gains, Christian Quesada a été condamné en 2020 à trois ans de prison ferme pour corruption de mineures et pour détention et diffusion d'images à caractère pédopornographique. La gendarmerie a, en effet, trouvé des milliers d'images et de vidéos à caractère pédopornographique dans le disque dur de son ordinateur. Plusieurs femmes affirment avoir également reçu des propositions sexuelles de Christian Quesada via les réseaux sociaux lorsqu'elles étaient mineures. Sorti de prison en mars 2021 après avoir bénéficié d'une remise de peine pour bonne conduite, Christian Quesada est aujourd'hui un homme libre. Enfin, presque. Depuis sa remise en liberté, il serait soumis à des règles très strictes comme l'explique Gilles Verdez sur le plateau de Touche pas à mon poste. L'ancien candidat ne pourrait pas s'exiler à l'étranger pour le moment. Il ne serait pas non plus autorisé à "parler de l'affaire, à sortir de livre, à faire un film, à accorder d'interview pour l'instant et pendant plusieurs années", continue le chroniqueur de Cyril Hanouna.

Même si, pour certains, les peines infligées aux agresseurs peuvent paraître légères, et que la lutte continue toujours, force est de constater que l'éclatement de ces différentes affaires a permis à plusieurs autres victimes de harcèlement et d'agressions sexuelles de sortir de l'ombre et de faire entendre leur voix.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be