"Je vis belge, je respire belge": Alexandra Morel d’Affaire conclue ouvre une "nouvelle" boutique à Bruxelles

La Française reprend l’Apostrophe, autrefois détenu par Stéphane Vanhandenhoven, acheteur belge de l’émission.

Pierre-Yves Paque

Je lâche mon bébé à Alexandra parce qu'elle est blonde et parce qu'elle a des yeux bleus, s'amuse Stéphane Vanhandenhoven, un des acheteurs belges de l'émission Affaire conclue qui détenait l'Apostrophe au 50 de la rue Blaes à Bruxelles. C'est surtout une amie de longue date que j'aime beaucoup. J'ai 60 ans et, depuis 4 mois, j'ai décidé de m'alléger de ce magasin et de mes activités au bénéfice de mon autre magasin, Haute Antiques (rue Haute) et de l'émission Affaire conclue ." L'antiquaire nous confie que "tout cela s'est décidé en une demi-heure il y a trois mois". "L'Apostrophe, c'est mon bébé car c'est mon premier magasin. Le fait que j'aie arrêté au bénéfice d'Alex, c'est une décision qui a été facilitée par le fait que ce soit elle qui reprend, évidemment. Je ne l'aurais pas fait pour n'importe qui."

La nouvelle boutique, dont l'inauguration a lieu ce samedi dès 18 heures, s'appellera tout simplement Alexandra Morel. "Pas de chichis", nous glisse l'acheteuse d'Affaire conclue, antiquaire dans la célèbre émission de France 2 et de la RTBF. " Il me passe le flambeau. Cette boutique a une histoire spéciale car c'est sa toute première boutique. À la base, il n'était pas partant du tout de louer l'endroit. C'était donc très émouvant quand on a signé les papiers. Il me transmet le flambeau. C'est une grande responsabilité de faire quelque chose de bien là-bas. C'est une belle confiance qu'il m'a donnée. C'est un ange !"

Ce magasin sera donc différent de La Brocante que vous teniez jusqu'il y a peu quelques numéros de rue plus haut ?

"Exact. C’est fini au 70, c’était un peu compliqué… Donc, j’emménage au 50. J’adore la rue Blaes. Je reprends la boutique de Stéphane mais on a fait des travaux. On a cassé les murs et on a tout refait. Du coup, la galerie est gigantesque. On la tient avec mon frère. C’est plus familial que de l’autre côté !"

Qu’allons-nous trouver ici ?

"Un espace bijoux, un espace horlogerie, un autre dédié à la mode et beaucoup d’antiquités. On expose des artistes contemporains, des photographes, des peintres aussi. Et surtout, je la voulais pour l’inauguration de ce samedi, une pièce de musée exceptionnelle : un ours grandeur nature de Pompon. C’était un grand sculpteur très connu de la période Art déco et qui faisait beaucoup de bronzes animaliers. Pompon était justement connu pour son ours en bronze de petite taille mais il en avait fait un grandeur nature - pas en bronze - pour le musée d’Orsay à Paris. Il est exposé là-bas et j’ai la chance d’avoir la deuxième réplique ! C’est énorme à voir, il fait vraiment la taille d’un ours !"

La touche Alexandra Morel, comme dans l'émission de Sophie Davant ?

"Cette boutique, c’est vraiment ce que je voulais faire de base et en premier: plusieurs atmosphères et plusieurs ambiances car plein de pièces différentes dans la galerie. Avec une pièce dédiée à l’Art nouveau, une aux instruments de musique anciens, une vintage ou encore une sur Napoléon III avec des commodes, des pendules, etc."

Et côté prix ?

"Entre 10 euros et… 100 000 euros, en gros (sourire) ! Mais quand tu y vas, tu ne peux faire autrement que de trouver quelque chose qui te plaît et dans ton budget."

Avoir votre propre enseigne en Belgique était donc indispensable ?

"Ah ben oui car moi, je suis belge (sourire) ! Je vis belge, je respire belge. J’ai même pris un appart. Je me suis installée à Bruxelles même si je fais encore pas mal d’allers-retours. Mais, franchement, quand je reviens à Paris, c’est une angoisse… Je suis bien chez vous, je me suis fait plein d’amis. Il y a une douceur de vivre. Honnêtement, je comprends pourquoi les Français s’installent en Belgique… Il est vrai qu’on vous envahit un peu mais il faut comprendre pourquoi : vous êtes trop sympas ! Fallait pas l’être comme ça, on ne viendrait pas chez vous (sourire) !"

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be