"Dégoûtée et indignée": Kim Kardashian tacle Balenciaga, accusé de faire la promotion de la pédophilie

La star a brisé le silence.

R.P.
"Dégoûtée et indignée": Kim Kardashian tacle Balenciaga, accusé de faire la promotion de la pédophilie
©AFP

Sexualisation des enfants, voire incitation à la pédophilie... Balenciaga est sous le feu des critiques depuis plusieurs jours. En cause : une campagne dans laquelle des enfants tiennent notamment un ours en peluche sadomasochiste. Kim Kardashian, l'une des égéries les plus connues de la célèbre marque, a pris la parole.

"J'ai été silencieuse ces derniers jours, non pas parce que je n'ai pas été dégoûtée et indignée par les récentes campagnes Balenciaga, mais parce que je voulais avoir l'opportunité de parler à leur équipe pour comprendre par moi-même comment cela a pu se produire", a écrit l'influenceuse sur Twitter le 27 novembre."Étant mère de quatre enfants, j'ai été secouée par ces images. Leur sécurité doit être tenue avec la plus haute considération et toute tentative de normaliser la maltraitance des enfants, de quelque nature que ce soit, ne devrait pas avoir sa place dans notre société – point final", a-t-elle tranché.

Balenciaga a présenté ses excuses sur les réseaux sociaux, mais le mal est fait et Kim Kardashian a déclaré qu'elle allait réévaluer sa collaboration avec la marque. "J'apprécie les excuses de Balenciaga et la suppression de ces campagnes. En parlant avec eux, je crois qu'ils comprennent la gravité du problème et prendront les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise plus jamais", a conclu l'ex de Kanye West.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be