Gims répond aux critiques qui le ciblent parce qu’il chante au Qatar : “Cela ne se refuse pas !”

Le chanteur explique pourquoi il a accepté de se produire lors de la clôture du Mondial de football.

Pierre-Yves Paque
Semi-Exclusif - Concert "NRJ Music Tour" à La Seine Musicale à Paris
©Photo News

Alors que plusieurs artistes ont refusé de se produire au Qatar, Gims a accepté l’invitation à chanter lors de la cérémonie de clôture de la Coupe du monde de football qui se déroulera le 18 décembre prochain.

"Il faut quand même savoir que ce contrat, la Fifa me le propose il y a un peu plus de deux ans, se défend-il au micro de France Inter. On est dans un cadre spécial avec le confinement. On est privés de liberté, on n'est pas bien, beaucoup de gens en dépression. Le monde est en arrêt. On parle de la Coupe du monde, de chanter devant des milliards de personnes. On est dans un cadre particulier, un cadre où ça ne se refuse pas." Et l'interprète de "Bella" de poursuivre: " Il y a des grands artistes qui ont refusé, il y a des méga artistes qui ont accepté. Aujourd'hui, on a des polémiques sur tout ce qui se dit autour du Qatar, des choses qui sont certainement vraies, qui concernent les droits de l'homme. On a l'impression que j'ai accepté le truc avant-hier… " Et si on lui avait fait la proposition en 2022 ? "Ce serait arrivé il y a une semaine, le cas aurait été totalement différent", a-t-il justifié.

"Mais ce n'est pas le cas. Ça fait deux ans, c'était pendant le confinement, il n'y avait pas de polémiques à ce moment-là. " Le 18 décembre prochain, il interprétera donc son titre "Arhabo" en clôture du Mondial. " Il faut écouter le son, il parle d'union, il dit : 'Venez comme vous êtes' et 'Aimons-nous comme nous sommes' . C'est le message."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be