Lufy et Mustii, jurés de "Drag Race Belgique"

La Youtubeuse et le chanteur belges seront jurés avec Rita Baga dans cette nouvelle émission de la RTBF.

Pierre-Yves Paque
Lufy et Mustii, jurés de "Drag Race Belgique"

Drag Race Belgique se dote de deux pointures pour rejoindre Rita Baga (de son vrai nom Jean-François Guevremont, une drag queen montréalaise active depuis 2007, figure emblématique du Cabaret Mado et personnage important de la scène culturelle LGBTQ+ du Québec) dans le jury permanent de l'émission : Lufy et Mustii tiendront le rôle capital de juré dans cette incroyable compétition, annonce ainsi la RTBF par communiqué. Ils jugeront du charisme, de l'originalité, de la créativité, de l'énergie et du talent de nos candidates prêtes à tout pour être couronnées 'superstar drag' du pays."

Après The Dancer Belgique qui démarre ce mardi sur la RTBF, le service public se lance dans un autre télécrochet en ce début d'année 2023. Après le chant (The Voice) et la danse (The Dancer), place donc à la meilleure drag queen de Belgique. "Quel honneur de faire partie de ce jury en tant qu'experte beauty&glam, pour cette toute première saison de ce programme international incroyable, écrit ainsi l'influenceuse aux 3 millions d'abonnés Instagram et qui assure que les téléspectateurs vont "en prendre plein les yeux". "Quelle fierté que @tipikrtbf lance cette émission qui doit être connue du plus grand nombre. La Belgique renferme des perles et je vous garantis des frissons, des rires et des pleurs tout au long de l'émission."

Même son de cloche du côté de l'artiste caméléon Mustii. "J'ai toujours émis des réserves avec l'idée de participer à une émission de télé ou à un concours comme juge récurrent mais cette émission a une saveur toute particulière pour moi. Étant un grand fan de la version US, je suis fier de faire partie de cette franchise belge car elle a pour objectif de mettre en avant des immenses talents qui méritent la lumière… Je suis toujours émerveillé par la rigueur, l'engagement, les talents multiples et la brillance de ces queens", écrit l'acteur et performeur sur ces artistes "profondément politiques" et chez qui "chaque battement de cils est un acte militant". "Il ne s'agit pas d'un simple concours ou d'un simple divertissement. Je crois au message de l'émission, à l'affirmation de soi, à l'ouverture et à l'empathie. Elle montre de manière mainstream à quel point les queens sont avant tout des artistes inspirantes, hors normes, extraordinaires qui se transcendent à travers leurs performances, leur charisme, la mode, la couture, l'acting, la danse et j'en passe…" Et le chanteur de conclure sur un message universel. "Queers, créatures, comedy queens, esthètes, elles sont une source d'inspiration infinie pour moi (et pour de nombreux artistes) et contiennent dans leurs images toutes les références ultimes de la pop culture, de la contre-culture, des cultures alternatives. Il y a autant de drags que d'êtres humains, il n'y a pas une seule forme de drag, il y a une infinité de couches, de la complexité et de l'ambiguïté, elles sont millénaires et avant-gardistes, monstrueuses et merveilleuses."

P.-Y.P.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be