Olympe, jeune YouTubeuse atteinte de TDI, souhaite mettre fin à ses jours: "Je suis épuisée"

La jeune femme, qui a quelques fois témoigné dans les médias, souffre du Trouble Dissociatif de l’Identité (TDI) et vit au quotidien avec plusieurs personnalités. En proie à d'aytres troubles mentaux, elle se dit aujourd'hui “épuisée” et a annoncé à ses abonnés qu’elle allait avoir recours au "suicide assisté" (l'euthanasie, NdlR) en Belgique.

Olympe souffre de TDI et vit au quotidien avec plus de dix personnalités.
Olympe souffre de TDI et vit au quotidien avec plus de dix personnalités. ©Capture d'écran

Olympe est une jeune femme de 23 ans qui est atteinte, notamment, du Trouble Dissociatif de l’Identité (TDI). Elle vit avec plus de dix personnalités, appelées des alters. Olympe est d’ailleurs le nom de tous ces alters, qui cohabitent dans le cerveau de la jeune femme et prennent le dessus les uns sur les autres en fonction de ce que vit la jeune femme. C’est principalement Lily, l' "hôte du système” comme la décrit Olympe, qui s’impose au quotidien.

Elle a créé il y a quelques années une chaîne YouTube où elle aborde ses problèmes et ce qu’engendre son TDI dans la vie de tous les jours. Olympe était également venue témoigner sur le plateau de “Ça commence aujourd’hui”, l’émission de Faustine Bollaert sur France 2. En cours d’interview, elle avait changé de personnalité, passant de Lily à Lucie, l’alter “protectrice”, ce qui s’est remarqué dans son changement de voix et d’attitude, Lucie étant une personnalité plus froide que Lily.

Si elle vit avec le TDI depuis des années, Olympe a fait savoir il y a quelques jours à ses nombreux abonnés sur Instagram qu’elle allait bientôt avoir recours au "suicide assisté", comme elle le qualifie, en Belgique. Précisions toutefois que le suicide assisté n'est pas légal en Belgique et que la jeune femme évoque certainement plutôt une demande d'euthanasie.

Son TDI n'est pas la principale cause de son souhait d'en finir

”La raison principale est que je suis épuisée”, a confié Olympe, au bord des larmes, dans une vidéo postée sur son compte, “Vous ne pouvez pas forcément comprendre ma décision, et je ne vous demande pas de la comprendre […] Je suis très résiliente mais comme tout humain, j’ai mes limites”. Elle a ensuite évoqué les critiques subies durant des années par des haters, et le fait qu’elle est seule, malgré ses nombreux soutiens sur les réseaux sociaux, pour surmonter ce que le TDI lui impose au quotidien. Précisons que son TDI n'est pas la raison principale qui pousse la jeune femme vers le chemin de l'euthanasie assistée : elle a tenu à préciser elle-même, dans un message posté sur les réseaux sociaux, que ce sont "mes traumas, mon C-PTSD et mon trouble borderline" qui sont "les majeures causes", "en plus de mon passé". "Pas mon TDI, même si j'avoue que cela appuie dessus", précise la Youtubeuse, qui indique d'ailleurs que ses alters lui ont jusqu'ici, justement permis de faire face aux épreuves.

Elle a confié qu’elle était en contact avec des médecins et qu’elle aurait recours au suicide assisté à la fin de l’année 2023. Si Olympe annonce d’ores et déjà sa décision, c’est parce qu’elle n’est “pas fermée” à ce que “quelque chose” la fasse changer d’avis d’ici là. “Même si je n’y crois pas […] Avec mes troubles, mon passé, mon cerveau qui ne fonctionne pas bien. Je n’ai pas assez de choses qui me font aimer pour voir autre chose que le négatif”, a cependant ajouté la jeune femme.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be