Accusation d’agression sexuelle : le prince Andrew veut pousser Virginia Giuffre à s’excuser

Le prince Andrew serait prêt à rouvrir une vieille blessure.

(FILES) In this file undated handout photo taken at an undisclosed location and released on August 9, 2021 by the United States District Couty for the Southern District of New York shows (L-R) Prince Andrew, Virginia Giuffre, and Ghislaine Maxwell posing for a photo. - Disgraced former socialite Ghislaine Maxwell has claimed in a jailhouse interview with a UK broadcaster that a decades-old photograph of Prince Andrew with his arm around his sexual abuse accuser Virginia Giuffre's waist and Maxwell standing next to them -- said to have been taken in London in 2001 -- is "fake". Maxwell, is imprisoned in a Florida penitentiary after her conviction and 20-year sentence for helping late financier Jeffrey Epstein sexually abuse girls. (Photo by Handout / US District Court - Southern District of New York (SDNY) / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / UNITED STATES DISTRICT COURT
FOR THE SOUTHERN DISTRICT OF NEW YORK" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Accusation d'agression sexuelle : le prince Andrew veut pousser Virginia Giuffre à s'excuser ©AFP or licensors

Il y a un an, une plainte était déposée contre le prince Andrew l’accusant de viol. La situation, un cauchemar médiatique pour le prince, avait donné naissance à un accord à l’amiable entre Virginia Giuffre et le prince Andrew, représentant plusieurs millions de livres.

Aujourd’hui, le prince serait décidé à pousser Virginia Giuffre à se rétracter, selon une source qui s’est confiée au média britannique The Mail on Sunday.

Je peux vous dire avec confiance que l’équipe du prince Andrew est en train de considérer des options légales”, confirme la source. L’objectif ? Annuler le règlement de plusieurs millions de livres qu’il doit à l’accusatrice. L’inspiration lui est venue du fait que Virginia Giuffre a récemment abandonné son procès contre un avocat, Alan Dershowitz, qu’elle avait accusé d’agression sexuelle, admettant qu’elle “a peut-être commis une erreur” dans son identification.

Le but de cette manœuvre serait alors d’exiger des excuses de la part de la jeune femme. Cependant, la source ajoute que le prince Andrew “n’a jamais voulu conclure un accord et a toujours insisté sur le fait qu’il était innocent.

Le prince Andrew était sous pression, il n’avait aucune option que de conclure un accord. Il ne s’agit pas de l’argent. Il veut un chemin de retour vers une sorte de normalité après une période profondément difficile.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...