Véritable star du grand écran, Marion Cotillard soufffe aujourd'hui ses 40 bougies. Retour en images sur ses rôles les plus marquants.

Qu'on l'apprécie ou non, il est incontestable que Marion Cotillard réalise une carrière incroyable, à faire envier certaines consoeurs de l'Hexagone. Avec l'Oscar, le César, le Golden Globe, le Brafa de la meilleure actrice pour son interprétation dans La Môme, 72 films à son actif, 15 prix internationaux, de grands rôles à Hollywood, égérie Dior toujours vêtue des plus belles tenues, chanteuse par moment et puis compagne de Guillaume Canet depuis 2007 et maman d'un petit Marcel, la Française souffle aujourd'hui ses 40 bougies.

Mais Marion Cotillard n'est pas uniquement une star parmi les stars. Comme beaucoup d'autres, elle est engagée dans un combat qui lui tient à coeur. Militante écologiste de Greenpeace48, marraine du navire Costa Serena, marraine de la Fondation Maud Fontenoy51, elle utilise sa notoriété pour sensibiliser aux problèmes environnementaux. On retiendra son rejet d'un contrat L'Oréal car la marque réalise des tests sur les animaux, sa participation à la chanson Beds are Burning en faveur de l'écologie, son soutien au chef indigène brésilien Raoni dans sa lutte contre le barrage de Belo Monte, la création de bijoux éco-responsables pour le joaillier suisse Chopard, et plein d'autres démarches.

L'actrice est aussi une femme qui ne garde pas sa langue en poche. Dernièrement, Marion a fait parler d'elle en déclarant au magazine Porter que le « féminisme dans le cinéma peut être négatif pour la création ». Pour elle, « filmer n'est pas une question de genre, vous ne pouvez pas demander à un président de festival comme celui de Cannes de choisir cinq films réalisés par des femmes et cinq par des hommes », explique-t-elle. Le Française, qui ne se considère donc pas comme une féministe explique que « nous devons nous battre pour le droit des femmes mais je ne veux pas que cela sépare les femmes des hommes. Parfois, dans le mot féminisme, il y a trop de séparation.» Bientôt à l'affiche de Macbeth de Justin Kurzel avec Michael Fassbender, on n'a pas fini d'entendre parler de la « Frenchie » qui réussit à Hollywood.