People

Adèle Haenel est sortie du silence pour mettre en lumière les mauvaises pratiques du réalisateur Christophe Ruggia.

L'actrice accuse Christophe Ruggia d'attouchements et de harcèlement sexuel lorsqu'elle avait entre 12 et 15 ans.

C'est à Mediapart que l'actrice, qui a remporté deux Césars, a décidé de se confesser. Elle qui pensait qu'il ne s'agissait que d'une histoire d'amour sans réciprocité a changé d'avis quand elle a vu, en avril 2019, un documentaire sur les nouvelles accusations de pédophilie dont Mickael Jackson fait l'objet: "Ça m’a fait changer de perspective sur ce que j’avais vécu ".

Les faits remontent à décembre 2000. Adèle Haenel, 12 ans à l’époque, accompagnait son frère à un casting d'un film réalisé par Christophe Ruggia, alors âgé de 35 ans. Finalement, c'est elle qui obtient le rôle pour tourner dans Les Diables.

Selon Mediapart, les faits se sont déroulés après le tournage. Christophe Ruggia avait l'habitude d'inviter Adèle Haenel à son appartement à Paris. "Il procédait toujours de la même façon. Je m’asseyais toujours sur le canapé et lui en face dans le fauteuil, puis il venait sur le canapé, me collait, m’embrassait dans le cou, sentait mes cheveux, me caressait la cuisse en descendant vers mon sexe, commençait à passer sa main sous mon T-shirt vers la poitrine. Il était excité, je le repoussais mais ça ne suffisait pas, il fallait toujours que je change de place", détaille la comédienne.

"Je ne bougeais pas, il m’en voulait de ne pas consentir, cela déclenchait des crises de sa part à chaque fois, raconte-t-elle. A chaque fois, je savais que ça allait arriver. Je n’avais pas envie de mourir. Mais il fallait que j’y aille, je me sentais redevable".

L'actrice a confié à nos confrères de Mediapart que ces comportements se sont répétés lors de festivals à Yokohoma, Marrakech, Bangkok.

Christophe Ruggia nie la version des faits d'Adèle Haenel. Via ses avocats, il a envoyé cette réponse à Mediapart : "Vous m’avez fait parvenir cette nuit en 16 points un questionnaire fleuve sur ce qu’aurait été la relation professionnelle et affective que j’ai entretenue, il y a plus de quinze ans avec Adèle Haenel dont j’ai été le “découvreur” de son grand talent. La version, systématiquement tendancieuse, inexacte, romancée, parfois calomnieuse que vous m’avez adressée ne me met pas en mesure de vous apporter des réponses".

Christophe Ruggia radié de la SRF après des accusations de l'actrice Adèle Haenel

La Société des réalisateurs de films (SRF) a annoncé lundi avoir décidé de radier de ses membres le réalisateur Christophe Ruggia, après des accusations d'"attouchements" et de "harcèlement sexuel" de l'actrice Adèle Haenel alors qu'elle était âgée de 12 à 15 ans. "Suite à l'enquête parue dans Médiapart, la SRF exprime son soutien total, son admiration et sa reconnaissance à la comédienne Adèle Haenel, qui a eu le courage de s'exprimer après tant d'années de silence. Nous tenons à lui dire que nous la croyons et que nous en prenons acte immédiatement, sans nous dérober à notre propre responsabilité", a indiqué la SRF dans un communiqué.

"Nous avons lancé ce jour la procédure de radiation de Christophe Ruggia de la SRF", ajoute cette association professionnelle de cinéastes, qui compte quelque 300 adhérents. Co-présidée par les réalisateurs Bertrand Bonello, Catherine Corsini et Aude Léa Rapin, la SRF compte aussi à son conseil d'administration Jacques Audiard, Pierre Salvadori ou Céline Sciamma.