La princesse héritière de Norvège avait fréquenté jadis le pédophile en société.

L’affaire Epstein n’en finit pas de faire des vagues au sein même du Gotha européen. Après le prince Andrew qui s’est retiré de la vie publique de la Cour suite au fiasco de communication de crise de son interview à la BBC et la parution quotidienne de nouvelles photos du fils de la reine Elizabeth avec des jeunes femmes dans des fêtes ainsi que d’un cliché le montrant aux courses d’Ascot avec son ami de l’époque, voilà que c’est au tour de la Cour royale de Norvège d’émettre un communiqué.

Le quotidien financier Dagens Naeringsliv enquêtait sur de supposées connexions entre le défunt milliardaire Jeffrey Epstein et des Norvégiens.

Epstein, retrouvé mort dans sa cellule, avait été condamné en 2008 à 13 mois de prison pour sollicitation de prostitution d’une mineure. Il attendait à présent son procès pour l’accusation d’exploitation sexuelle de mineures.

Le quotidien s’est mis en contact avec la Cour royale de Norvège après avoir découvert que la princesse héritière Mette Marit avait fréquenté Epstein en société. La Cour a bien confirmé que la princesse avait été en présence de Jeffrey Epstein à quelques reprises entre 2011 et 2013 via des connaissances communes, soit après sa première condamnation que la princesse ignorait à cette époque-là.

La belle-fille du roi Harald s’explique comme suit : "Jamais je n’aurais été en contact avec Epstein si j’avais été consciente de la gravité de ses actes criminels. J’aurais dû examiner de plus près le passé d’Epstein, et je regrette de ne pas l’avoir fait. Dans le cadre de mon travail de longue date sur les questions relatives à la santé internationale, j’ai vu de près les dommages considérables que représentent les abus sexuels infligés aux enfants et aux femmes. Nous avons tous la responsabilité commune de lutter contre les agressions sexuelles et de soutenir les victimes, et je tiens à exprimer ma profonde sympathie et ma solidarité envers les victimes des abus commis par Jeffrey Epstein."

La Cour qui a tenu d’emblée à jouer la transparence précise que ces rencontres avec d’autres personnes dans le cadre de mondanités ont eu lieu aux États-Unis et une seule fois en Norvège.

La princesse et son époux le prince héritier Haakon ont aussi croisé Jeffrey Epstein fortuitement à l’île de Saint-Barthélémy où ils étaient en vacances. Les relations épisodiques de nature à contexte social de la princesse et du milliardaire ont cessé en 2013 car Mette-Marit de Norvège avait le sentiment qu’Epstein tentait de l’utiliser pour étoffer son carnet d’adresses.

Une mise au point claire, nette et précise de la Cour de Norvège dont aurait bien été avisé de s’inspirer le prince Andrew.