Thomas Vergara sera entendu par un juge ce mardi et la demande de remise en liberté de Nabilla sera examinée jeudi.

"La demande de remise en liberté de Nabilla, soupçonnée d’avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara et placée en détention provisoire, sera examinée jeudi devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Versailles", apprend-on, ce lundi, de source judiciaire.

La starlette sera extraite de sa cellule et convoquée à 9h à cette audience qui pourrait se dérouler à huis clos, toujours selon cette même source. Pour rappel, la bimbo de 22 ans est écrouée depuis une semaine à la maison d’arrêt pour femmes de Versailles (Yvelines) et est mise en examen pour tentative d’homicide volontaire sur Thomas Vergara, son compagnon de 28 ans.

Une affaire pas encore sortie d’affaire

Après avoir livré plusieurs versions "peu crédibles", Nabilla Benattia, qui a fait appel de son incarcération, s’est posée dernièrement en victime d’un homme "violent", "sous l’emprise de la drogue", relève le parquet de Nanterre, en charge du dossier.

Mais à ce jour , "aucun fait de violence sur Nabilla n’est avéré", selon cette source. Thomas Vergara, sorti de l’hôpital mercredi dernier, sera entendu ce mardi en fin d’après-midi devant le magistrat instructeur au tribunal de grande instance de Nanterre, selon son avocat Me Thierry Fradet.

"On est deux personnes qui s’aiment et qui s’aiment un peu trop, justement. Il n’y a qu’elle et moi qui sachions vraiment l’amour qu’on a l’un pour l’autre, a-t-il expliqué, entre deux sanglots, lors de l’émission Sept à huit sur TF1 ce dimanche. Personne ne peut comprendre".

Première fois qu’il sortait du silence au sujet de leur couple, en avouant toutefois qu’ils s’étaient "disputés des milliers de fois. Mais je n’ai jamais frappé Nabilla, on tente de me faire passer pour le coupable".

Une idylle tumultueuse, pour un couple qui s’était rencontré en 2013 sur le tournage de l’émission des Anges de la téléréalité - qui ont désormais des allures de démons de la téléréalité.