Le Prince montre l’exemple en pleine crise du Covid-19.

Le prince Albert de Monaco est plus que jamais présent sur le terrain, pour se tenir informé en première ligne de la gestion de la pandémie de Covid-19 en Principauté.

Le prince qui a lui-même été frappé par le virus et placé en quarantaine dans ses appartements du Palais princier.

Depuis, le prince âgé de 62 ans, a pu retrouver son épouse la princesse Charlène et leurs enfants les prince Jacques et la princesse Gabriella qui vivent le confinement sur les hauteurs de Monaco au sein du domaine de Roc Agel.

Cette semaine, Albert II de Monaco était en visite au centre hospitalier Princesse Grace où sont soignés les patients souffrant du coronavirus.

Le prince a aussi multiplié les réunions avec les autorités et le secteur économique. La conclusion est implacable : un déficit prévisionnel de 500 millions € est attendu à Monaco en cette année 2020. Le prince souhaite donc mettre l’accent sur une gestion particulièrement rigoureuse des dépenses de l’Etat.

Dans cette optique, le prince de Monaco a décidé de montrer l’exemple en réduisant les dépenses de fonctionnement du Palais princier à hauteur de près de 40 %. La dotation princière passant en 2020 de 13,2 millions € à 8 millions €. Que l’on se rassure toutefois, le prince est à la tête d’une confortable fortune personnelle qui se compose d’œuvres d’art, collection de voitures historiques, bijoux mais aussi des avoirs dans l’immobilier et la finance mais le geste méritait d’être salué.

Le prince n’est pas le seul à poser un tel acte, le président et milliardaire du groupe de luxe français LVMH, Bernard Arnault a aussi annoncé qu’il ne se verserait pas de salaire pendant la crise.

© D.R.