L'éclosion d'un fils longtemps tenu à l'écart. Cet été, alors que l'absence prolongée de Charlène faisait jaser, une autre femme a pris de la place dans l'actualité du Rocher : Nicole Coste. Cette ancienne hôtesse de l'air Air France devenue styliste n'est autre que la mère d'Alexandre, fruit de son union avec Albert de Monaco. 16 ans après avoir révélé son existence au monde dans Paris Match, la Franco-Togolaise de 49 ans s'était de nouveau confiée au magazine au mois d'août.

"Calmer les esprits"

C'est lors de l'incontournable Bal de la Croix-Rouge, le 16 juillet, que les regards que sont braqués sur elle et Alexandre, 18 ans cette année. "Je n’y étais pas retournée depuis 2010, année où certains journaux pas très bienveillants avaient juxtaposé ma photo et celle de Charlène, tout juste fiancée, en titrant : 'Albert et ses deux femmes.' Il fallait donc laisser les esprits se calmer. Cette année, j’ai été invitée et j’ai demandé à Alexandre, à la veille de ses 18 ans, de m’escorter. Cela lui a beaucoup plu", a-t-elle pris le soin d'expliquer, rapporte ELLE qui revient sur cet entretien. Et si celui qui fut immédiatement qualifié de "beau jeune homme" par la presse se faisait discret, c'est parce que ses parents en avaient décidé ainsi d'un commun accord.

"Pendant dix-huit ans, son père et moi avons fait en sorte de ne pas l’exposer officiellement. C’était une décision commune pour le préserver. Désormais, les choses vont progressivement changer", a-t-elle ajouté. Leur but ? Éviter que l'apprenti mannequin ne se fasse "traquer" par les médias. Il faut donc s'attendre à revoir Alexandre Grimaldi-Coste à Monaco.