People La diva, qui aurait entre 66 et 77 ans, a marqué les 50 dernières années par ses liaisons sentimentales et son humour.

C’est plus qu’une page du show-biz qui se tourne. C’est carrément un livre couvrant 50 ans d’activité culturelle pour le moins croquignolesque qui se ferme. Sur le plateau d’AcTua­liTy, Amanda Lear a annoncé aux téléspectateurs son départ à la retraite. "J’en ai marre, parce que fran­che­ment, ça fait 40 ans que je travaille, je pense qu’il est temps main­te­nant de jouir un peu de la vie de m’occu­per de ma maison, de mes chats, mes oliviers, mon jardin et d’arrê­ter de faire le clown sur scène."

Elle continuera pourtant à le faire jusqu’en avril 2017, moment où s’achèvera la tournée de sa pièce de théâtre, La candidate. "On me verra de temps en temps, mais plus dans cette course sans arrêt, où il faut courir, il faut répé­ter, il faut faire une tour­née, il faut faire une nouvelle pièce, il faut faire un nouveau disque, il faut aller en promo… C’est épui­sant !"

On l’imagine mal se retirer complètement de la vie publique. Amanda Lear n’en est pas à une déclaration fantaisiste près. Au point de faire varier sa date de naissance du 18 juin 1939 au 18 novembre 1950…

La fantaisie a toujours été la marque de fabrique de l’ex-top model qui a vécu 18 ans avec Dali. Facétieusement, celui-ci répandait la rumeur comme quoi elle était un homme ! Ce qui la poursuit toujours.

Pourtant, de nombreuses stars peuvent prétendre le contraire, de Brian Jones à David Bowie, en passant par Bryan Ferry, Keith Moon (le batteur des Who) ou les bisexuelles Marianne Faithfull et Patti Boyd (future Mme George Harrison). Sans oublier ses maris, Paul Morgan Lear et Alain-Philippe Malagnac. Un sacré personnage, sans qui le show-biz sera nettement moins croustillant.