Dans le cadre du triste anniversaire d'Amy Winehouse (le 23 juillet prochain), Tyler James a rédigé un article pour le Mail on Sunday où il évoque sa grande amitié avec la chanteuse britannique mais aussi et surtout ses addictions qui lui ont été fatales. La star faisant partie du désormais triste club des 27, à savoir ces personnalités disparues à l'âge de 27 ans.

"Tout le monde dans ce monde passe par ces choses de temps en temps” selon Mick Jagger

Tyler James revient notamment sur ses vacances sur l’île Moustique où Amy Winehouse aurait secrètement emporté une grande quantité de drogue. Une fois son stock épuisé, la chanteuse s’st alors penché vers des médicaments qu'un médecin local lui aurait prescrit. Toujours selon son ami, Mick Jagger en personne a voulu le rassurer. “Ne t'inquiète pas, elle va s’en sortir. Tout le monde dans ce monde passe par ces choses de temps en temps”, aurait ainsi déclaré le leader des Rolling Stones, qui faisait lui aussi partie du voyage. Mick Jagger aurait même conclu par ces mots: Amy est une “rock star”, ce qu'elle traverse est “normal” et que la dépendance fait “partie du processus”.

Entre démons d'Amy, alcool et mauvaises influences

Amis depuis leur adolescence, Tyler et la chanteuse -qui partageaient un appartement du côté de Camdem- ont pris des chemins séparés en 2004, dès que la star a commencé à “perdre la tête”. Mais c'est dans ce logement de Londres que Tyler James a connu les premiers démons d'Amy Winehouse. Il raconte que chaque jour, vers 11 heures, ils se rendaient au pub pour jouer au billard. Et d'après Tyler, son amie commandait des shots toutes les 20 minutes. Une consommation excessive d’alcool en pleine journée qui l’aurait poussée à rencontrer des personnes “prenant des drogues dures”.

"Des aiguilles d’héroïne dans sa salle de bain” lui ont coûté un contrat avec la franchise “James Bond"

Ces fameux pubs anglais sont aussi l'endroit où la star a fait la connaissance de celui qui est devenu son mari Blake Fielder-Civil. Ce dernier, toujours selon Tyler, aurait été le premier à lui offrir de l’héroïne. Une consommation de drogue de plus en plus forte, au point de lui faire perdre un contrat avec la célèbre franchise James Bond. L'interprète de Rehab devait en effet composer la bande originale du film “Quantum Of Solace” avec Daniel Craig. Mais lorsque son producteur -Mark Ronson- a appris qu’Amy avait des “aiguilles d’héroïne dans sa salle de bain”, le contrat a été annulé. Seule une esquisse avait été réalisée.

Enfin, toujours selon Tyler James, Amy Winehouse aurait aussi avoué avoir dépensé plus d'un demi-million de livres (soit 580.000 euros) en substances illicites. “J’ai dépensé environ 500.000 livres en drogues, lui aurait-elle ainsi confié. J’aurais pu acheter une maison. J’aurais pu t’acheter une maison."