En février dernier , l'animateur français Arthur était repéré dans une habitation de Uccle. Celui qui avait crié haut et fort qu'il ne s'exilerait pas pour échapper au fisc français a finalement fait de son pied-à-terre bruxellois son lieu de résidence principale selon BFM Business .

Arthur, de son vrai nom Jacques Essebag, est désormais résident fiscal en Belgique. Il y a un an, l'animateur, dont la fortune est estimé à 200 millions d'euros, délocalisait la holding de tête de son groupe Arthur World Participation Group (AWPG) de la France vers le Luxembourg. A l'époque, il expliquait via un communiqué que cette délocalisation ne concernait que son groupe. "Arthur est résident fiscal français, acquitte ses impôts en France, et continuera à le faire à l'avenir".

Sauf que quelques mois plus tard, Arthur semble avoir changé d'avis puisqu'il a déclaré aux autorités luxembourgeoises que sa nouvelle adresse officielle n'était plus à Paris mais à Uccle. Ce changement d'adresse lui permet notamment d'éviter l'impôt sur la fortune et sur les plus values des titres.

Le bourgmestre d'Uccle, Armand De Decker, a par ailleurs confirmé mercredi sur RTL qu'Arthur était installé dans sa commune "depuis quelques mois".

"Arthur est là depuis quelques mois déjà. Je crois qu'il est arrivé en décembre", a-t-il dit.

De nombreux Français fortunés ont choisi de s'installer en Belgique. Uccle est particulièrement prisée des exilés fiscaux. Sur ses 82.000 habitants, 12.000 sont Français, a indiqué Armand De Decker sur RTL, soulignant que l'arrivée des Français s'était "accélérée" depuis la dernière élection présidentielle, au printemps 2012.

En décembre 2012, l'acteur Gérard Depardieu avait défrayé la chronique en se domiciliant pour des raisons fiscales en Belgique. Quelques mois plus tôt, le patron du groupe de luxe LVMH, Bernard Arnault, avait créé la polémique en entreprenant des démarches pour obtenir la nationalité belge, avant de finalement y renoncer en avril 2013.