Il aurait eu 31 ans. Deux années après son décès tragique à Oman, Tim Berling, alias Avicii, réapparaît dans une courte vidéo relayée par le Mirror. On y voit le jeune homme alité, son fidèle ordinateur portable sur les genoux, essayant tant bien que mal de faire face aux douleurs qui l'envahissaient constamment à cause d'une pancréatite. "C'est comme si quelqu'un vous poignardait dans l'estomac et dans le dos simultanément", dit-il dans la séquence. "Vous ne pouviez rien y faire non plus, il faut juste ne pas boire d'eau et ne pas manger." 

Tous ceux qui ont vu l'excellent documentaire Avicii: True Stories le savent : le DJ aux tubes interplanétaires a mené une partie de sa vie entre studios d'enregistrement et hôpitaux. À mi-chemin de sa vingtaine, le Suédois était déjà au bout du rouleau avec plus de 800 concerts au compteur. En 2016, il finira par mettre un terme à sa carrière, n'ayant plus la force de remonter sur scène.  "Je leur ai dit mille fois que je n'étais plus capable de jouer, que tout cela allait me tuer. Je ne veux plus envisager de faire une autre date", pestait-il dans le documentaire sorti en 2017.