À l’occasion de la sortie de son septième album (Radio Londres) en mai prochain, Axel Bauer s’était d’abord exprimé début de semaine dans les colonnes du Parisien sur le cancer dont il souffrait (une tumeur). "Il y a un caractère autobiographique dans la chanson ‘C’es t ma lin (où il évoque "ce corps étranger", NdlR), mais je n’ai pas eu à subir de traitement, rassure le chanteur de 60 ans. Ce qui m’intéresse, c’est de raconter le moment où ta vie bascule, quand tu reçois une nouvelle aussi perturbante qui te montre que tu n’es pas invincible, qui te place face à un vrai choix de survie, de résistance là aussi." Avant que le père de Jim, révélé à The Voice France, n’ajoute ceci. "Ce n’est pas la première fois que je vois le camion passer tout près. Mais j’ai la conviction depuis longtemps qu’il faut faire de la mort ta meilleure alliée."

Mais c’est dans l’émission d’Anne-Élisabeth Lemoine ce lundi ("C’est l’histoire d’une guitare qui ne veut pas se casser") que l’interprète de "Cargo" a fait parler de lui. Axel Bauer s’étant amusé à commenter les images cultes de son passage dans l’émission Champs-Élysées, présentée par Michel Drucker en 1984 sur TF1 et durant laquelle il a tenté de détruire sa guitare en direct. "J’avais la rage, j’étais dans une colère noire", a-t-il expliqué dans C à vous sur France 5. "C’était une de mes premières télés. Il faut dire que Michel Drucker représentait l’establishment pour moi, je voulais détruire son plateau mais je n’avais pas calculé que son plateau était en Plexiglas. Donc la guitare rebondissait !" De quoi provoquer l’hilarité sur le plateau.