Mercredi dernier, René Malleville et Benjamin Castaldi ont eu une altercation à propos du professeur Raoult sur le plateau de "Touche Pas à Mon Poste". Le Marseillais pure souche expliquait, avec son style particulier, son point de vue à propos du désormais célèbre défenseur de la Chloroquine. Pendant cette joute, l'animateur Benjamin Castaldi s'est pris d'un fou rire, ce qui n'a pas du tout été du goût de René Malleville. Ce dernier a même voulu mettre les voiles du plateau.

Après l'émission, l'homme de 73 ans avait remis sa démission à Cyril Hanouna: "Bonjour Cyril, je m'excuse mais demain est mon dernier jour. Marre de cet abruti de Castaldi et de Jean-Michel Maire. Je ne viens pas dans ton émission pour qu'on me prenne pour un con. A Marseille, on commence à me demander ce que je fous là. J'ai une famille, une femme, 3 enfants et 5 petits enfants qui ont une putain de haine! Donc voilà, je préfère arrêter avant de faire une connerie...", avait-il annoncé.

De retour sur le plateau vendredi dernier, Benjamin Castaldi a tenté de s'expliquer sur cette altercation et, surtout, sur les menaces dont lui et sa famille ont fait l'objet. “Parce que j’ai ri, des abrutis, des crétins me menacent”, a-t-il annoncé. “Parce que j’ai eu un fou rire, parce que je suis là pour amuser les gens et pour rire, je me fais chier dessus. Ça, ce n'est pas très grave. Mais ma famille, mes enfants, on parle de l’âge de René. Moi j’ai Julien et Simon qui ont une grand-mère qui n’est pas dans le métier (...). Elle appelle en larmes, elle dit: ‘mais, qu’est-ce qui se passe? On veut tuer mes enfants?’”

Des propos évidemment choquants qu'il a détaillés. “On m’a dit: ‘on va éventrer ton petit dernier. Il faut savoir ce que c'est le harcèlement. Qu’on touche mes enfants, ça fait de la peine. (...) Je vous dis franchement, je me suis excusé auprès de René parce que j’ai rigolé, mais on en est là aujourd’hui. Il faut s’excuser parce qu’on rigole?” s'est-il questionné.

Malgré ces réelles menaces, le fils de Jean-Pierre Castaldi a pris la décision de ne pas porter plainte. “Je ne vais pas porter plainte parce que je pense que la justice a autre chose à foutre en ce moment, en revanche si ça continue sur ma famille, sur mes enfants, sur tous ceux qui portent le nom de Castaldi, ça je dirai non.”