La star revient sur la perception des femmes dans le showbiz et sur le choix auquel elles doivent se plier : être sexy ou intelligente

LOS ANGELES Beyoncé se définit elle-même comme une « féministe moderne », et selon elle, les femmes n'ont pas à choisir entre être sexy ou intelligente. La chanteuse a d'ailleurs prouvé son point de vue dans ses chansons, et sa carrière, que ce soit avec les Destiny's Child ou en solo.

Pourtant, la notion de « féministe » n'est pas celle qui lui va le mieux, la star n'étant pas une grande fan des étiquettes. « Ce mot peut être un peu extrême..., explique-t-elle à l'édition britannique de Vogue. Mais je suppose que je suis une féministe moderne. Je crois en l'égalité. Pourquoi vous devriez choisir quel genre de femme vous êtes ? Pourquoi vous devriez mettre une étiquette sur ce que vous êtes ? Je suis juste une femme et j'adore être une femme. Si vous êtes attirante, alors vous ne pouvez pas être sexy ou intelligente ? Qu'est-ce que ça veut dire tout ça ?... »

Mariée avec le rappeur Jay-Z, Queen Bey se bat contre les stéréotypes liés aux genres. Être une chanteuse talentueuse à la grande carrière, une épouse comblée et une bonne mère ne sont pas du tout incompatibles. D'ailleurs, la naissance de sa petite Blue Ivy en janvier 2012 a aussi changé les choses pour la star. « Je crois en l'égalité, et nous avons une façon de le faire, pourtant c'est quelque chose qui est mis de côté, et nous somme conditionnés pour l'accepter. Mais je suis heureuse dans mon mariage, j'aime mon mari, précise-t-elle. J'ai l'impression que Madame Carter c'est qui je suis, mais plus franche et courageuse que je ne l'ai jamais été. Ça vient du fait que je connais mes objectifs, et aussi de la première fois où j'ai vu ma fille. J'étais là ''Ok, tu es née pour ça'', l'objectif de mon corps est devenu complètement différent. »

Blue Ivy deviendra-t-elle une grande star et suivra-t-elle les pas de ses parents ? Si c'est le cas, pas question pour Beyoncé de l'en empêcher. « Je veux vraiment que ma fille ait des buts, des objectifs et des passions – ça doit être un équilibre, dit-elle. J'espère qu'elle trouvera. Quoique ce soit qui la rende heureuse, je suis là. Je pense que je vais être honnête avec ma fille. »

© La Dernière Heure 2013