Une candidature qui risque de ne pas réunir beaucoup de suffrages mais qui permet à l'inventeur de la "bogossitude" de faire parler de lui, encore

PARIS On ne sait toujours pas très bien ce qui justifie la présence de Michael Vendetta dans l'espace médiatique mais on peut reconnaître au jeune homme une capacité à faire le buzz autour de lui. Pathétique dans sa recherche de notoriété, il veut, aujourd'hui, se lancer en politique.

Et c'est sur son compte Twitter que Mickaël Vendetta fait cette annonce: "Je suis entrain de faire les démarches pour être député . Il est temps qu'il y ait un vrai leader dans la politique pour remettre en place tous les bras cassés". Voilà qui est dit ... et qui est repris, illico presto, dans les médias, France Soir allant même jusqu'à estimer qu'il ferait un bon député. Pourquoi? Il est jeune, riche, ambitieux, winner, a une stature internationale, un vrai réseau. "C'est le nouvel Alain Delon" s'aventure même le site français.

Une candidature qui risque de ne pas réunir beaucoup de suffrages mais qui permet à l'inventeur de la "bogossitude" de faire parler de lui, encore.

© La Dernière Heure 2011