Pour la première fois, le couple revient sur les longs mois d'angoisse subis à l'époque des opérations chirurgicales d'Angelina Jolie pour prévenir le cancer.


Invités sur le plateau du Today Show, émission matinale de la chaîne NBC, dans le cadre de la promotion du film Vue sur mer, Angelina Jolie (réalisatrice du long-métrage) et son époux, Brad Pitt, en ont profité pour s’exprimer sur les différentes interventions chirurgicales subies par l’actrice et les conséquences de celles-ci sur leur vie de couple. Pour éviter tout risque de cancer, Angelina Jolie, 40 ans, avait, en effet, pris la décision difficile de subir, le 16 février 2013, une double mastectomie (sachant qu’elle avait 87 % de risque d’attraper le cancer du sein comme sa mère et sa tante).

Une opération difficile, suivie, deux ans plus tard, le 24 mars 2015, par une ovariectomie (ablation des ovaires) préventive afin de réduire le risque du cancer ovarien. Heureusement, la star de Maléfique est restée très positive et a pu compter sur le soutien de ses proches lors de ces épreuves qui peuvent parfois totalement changer le cours d’une vie.

“Je savais à travers les opéra­tions qu’il était de mon côté et que je ne me senti­rais pas moins femme, car il n’al­lait pas lais­ser cela arri­ver”, explique l’actrice avant d’ajouter : “Il y a des choix à faire dans la vie. J’ai fait les choix que j’ai faits parce que je pense qu’ils étaient bons pour moi.”

Véritable soutien pour sa femme, Brad Pitt, son mari depuis août 2014, s’est également exprimé sur le sujet en précisant que ces différentes interventions auraient très bien pu avoir des répercussions négatives : “Tout ce qui peut être fait pour garder la famille soudée, et la garder soudée le plus long­temps possible doit être fait. Je n’ai jamais ques­tionné son choix.”

© Reporters