People Le magazine US Weekly a raconté qu'une vidéo la montrant avec son mari en pleines galipettes circulait

BRUXELLES Britney Spears tient à préserver son honneur, ou du moins ce qu'il en reste... La jeune femme vient, dans ce but, de coller un procès au magazine américain US Weekly pour diffamation. En octobre, ce dernier racontait qu'une cassette vidéo montrant la chanteuse et son mari en pleins ébats sexuels circulait. Le magazine ajoutait que Britney tentait par tous les moyens d'empêcher la publication de cette vidéo.

Spears demande aujourd'hui 20 millions de dollars en dommages et intérêts pour diffamation.Selon le texte de la plainte au civil déposée lundi devant un tribunal de Los Angeles par Martin Singer, l'avocat de Britney Spears, «une telle cassette n'existe pas. Cet article est une oeuvre de fiction, criblée de mensonges du début à la fin». «À la suite de la publication de cet article, la plaignante (Britney Spears, donc, NdlR) a fait part au journal de son caractère faux, et demandé un retrait ou une rectification. Mais le journal a persisté dans cette histoire, avec la volonté de nuire», poursuit le texte.

La chanteuse demande 10 millions de dollars à US Weekly en dommages et intérêts au titre de la diffamation, et 10 millions pour infraction au droit à l'image, outre une amende. La première audience du procès a été fixée le 29 mars 2006.

© La Dernière Heure 2005