Après les réactions belges ( François Pirette ou encore Zidani) , au tour de la France de se scandaliser face à cette affaire . "Bon et bien là, je pense qu’on ne va pas tarder à toucher le fond... A moins qu’on y soit déjà et que l’on commence à l’attaquer à la dynamite!", écrit ainsi en commentaire sur Instagram, sous une photo d'Annie Cordy accusée d'être raciste, Arthur. L'animateur de TF1, qui a même reposté ce contenu en story avec les paroles de la chanson "Chaud Cacao" accompagnées de smileys hilares, n'en revient pas. "Ca y est, on a touché le fond!"

"Du grand n'importe quoi!"

Si Virginie Hocq, humoriste belge très proche d'Annie Cordy et de sa nièce Michèle Lebon, ne s'est contenté que d'un smiley fâché -mais qui en dit long- en guise de commentaire sous la photo, d'autres stars ont réagi encore plus ouvertement. A commencer par le mannequin Estelle Lefébure ("C'est du grand n'importe quoi!"). Mais aussi l'actrice Frédérique Bel: "Heureusement qu'elle est partie" écrit-elle avec le hashtag "Affligeant". L'homme des nuit parisiennes et tropéziennes Jean Roch, du VIP Room, s'est lâché avec des smileys en forme de singe qui se cachent les yeux de honte ainsi que celui d'un qui vomi. Quant à Gil Alma (Nos chers voisins), l'acteur a esquissé un smiley d'incompréhension ou de rire suffisant. Et enfin, Albane Cleret, surnommée la reine de Cannes, qui dirige une agence parisienne de relations publiques et événementielle, qui commente par un "Délirant."

Cette histoire risque de faire couler encore beaucoup d'encre...