Petit tour des caprices les plus surréalistes des vedettes outre-Atlantique

LOS ANGELES Elles ont beaux être connues et reconnues, gagner des millions de dollars, voyager en first class et manger du caviar à la louche, leur statut de privilégiées n’empêche pas les stars de prendre un malin plaisir à faire marcher sur la tête leur entourage. On débute par Jennifer Lopez. La chica americano-latine est connue pour ses excès et sa goujaterie. Quand elle débarque dans un hôtel, elle exige rien de moins que dix loges à sa disposition. Toutes doivent être décorées avec de la mousseline blanche. Dans la foulée, elle fait venir dans ses bagages – l’équivalent d’un camion semi-remorque – son… cuistot chargé de lui concocter un menu composé de raviolis faits maison, de petits plats à base de poulet et de desserts cubains.

Lorraine Kelly, une célèbre animatrice d’un talk-show américain, est catégorique : la cantatrice pop Mariah Carey a un ego surdimensionné. Déjà, elle n’a jamais voulu monter dans une limousine noire. La limo devait être blanche et “strech” (c’est-à-dire la plus longue possible). Et pas de discussion possible. “Depuis que je fais ce métier” , raconte Lorraine, “j ’en ai vu des vertes et des pas mûres. Mais avec Mademoiselle Carey, nous avons dépassé l’entendement. C’est l’invitée la plus mal élevée et la plus arrogante que j’ai reçue . Mais le plus choquant, c’est qu’une de ses assistantes était obligée d’attendre près d’elle, la main ouverte, jusqu’à ce qu’elle y dépose son chewing-gum.”

À Cannes, le papier peint d’un palace n’était pas du goût de Cher . Du coup, elle a fait retapisser sa chambre par son secrétaire avec du papier... kraft. Elle souhaitait également un mixeur pour se préparer des cocktails de légumes et de fruits frais. Que voulez-vous, Cher est une adepte du all natural . Ça ne l’empêche pas de se faire lifter tous les semestres comme d’autres font la révision des 15.000 avec leur auto.

Pour chacune de ses prestations, Britney Spears présente des demandes de cinq pages. Elle exige des Pop Tarts, de la salade de thon avec mayonnaise, des Dorito et de la vodka. Ce n’est pas tout. Il lui faut également dans sa loge : un grand canapé, deux chaises, un sol recouvert d’un tapis propre – tant qu’à faire –, une table, deux lampes posées par terre et quatre chaises avec des coussins. Alors que sa copine Christina Aguilera veut systématiquement une lumière à forte intensité. Au moins 250 watts. Pour mieux voir les comédons à extraire ? Possible. La petite Agui veut également des policiers devant sa porte (et devant son frigo ?), une escorte personnelle et demanderait une compensation financière si – avant de se produire en concert – sa limo est coincée dans un bouchon. Le stress, ça n’a pas de prix!



© La Dernière Heure 2012