People

En Une de Vanity Fair , Carla Bruni ne s'attire pas les faveurs de la presse américaine


La Princesse Mathilde, magnifique et fraîche


PARIS S'occupant de la promo de son dernier album aux États-Unis, Carla Bruni-Sarkozy a eu droit aux honneurs de Vanity Fair, dont elle fait la couverture du dernier numéro. Une performance que la Française doit avant tout à son rôle de première Dame de France qu'à ses talents de chanteuse, même si son dernier album trône en tête des ventes en France. En effet, certaines Américaines d'adoption telles que Vanessa Paradis ou Mylène Farmer n'ont jamais eu droit à pareils égards, devant se contenter de maigres articles dans un quelconque tabloïd lorsqu'elles sortent un nouvel opus.

Tant d'attention passe d'ailleurs mal au sein de la presse américaine, si bien que les articles consacrés à la belle du président français se focalisent davantage sur cette Une inattendue que sur ses performances vocales et scéniques. D'autant que Vanity Fair a mis le paquet, demandant à la célèbre photographe Annie Leibovitz de capter le sourire de la First Lady française au coeur de l'Élysée, sur les toits du Palais présidentiel ou en compagnie de son président de mari. Et le titre de l'article est à la hauteur de sa démesure : "Carla Bruni est-elle la nouvelle Jackie Kennedy ?" .

Il n'en fallait pas plus pour irriter les scribes ricains, qui se lâchent sans vergogne, certains sites américains n'y allant pas avec le dos de la cuiller pour qualifier cette cover de "pire... de tous les temps".

"Qui est donc cette Carla Bruni ? Et que vient-elle faire en couverture de Vanity Fair ?", s'interrogent les autres. Une pluie de compliments qui tranche avec la nouvelle amitié franco-américaine affichée par Bush et Sarkozy.

Dans l'interview, Carla Bruni avoue s'identifier bien plus à Jacky Kennedy qu'à Yvonne De Gaulle. "Bien sûr, inconsciemment, j'aurais tendance à m'imaginer davantage en Jackie Kennedy qu'en Mme de Gaulle, par exemple, qui ressemble beaucoup plus à la femme française classique derrière son époux", lâche Carla Bruni-Sarkozy.

Elle évoque aussi ses bonnes relations avec Marie-Dominique, la première épouse de Nicolas Sarkozy, et de celles, plus tendues, avec Cécilia Attias. Carla confie aussi certaines anecdotes concernant la rencontre avec son mari, la façon dont elle l'a averti qu'elle avait de nombreuses fois posé nue lorsqu'elle était mannequin. Il aurait répondu, en les voyant "J'aime bien celle-là ! Pourrais-je en avoir un tirage ?"



© La Dernière Heure 2008