People

En pleine promotion de son nouvel album, French Touch, aux États-Unis, Carla Bruni-Sarkozy a confié à la presse américaine ne pas comprendre pourquoi l'on compare ces photos.

En 1993, Carla Bruni posait nue devant le photographe Michel Comte. En 1996, Melania Trump était immortalisée nue par Alé de Basseville.

Quelques années plus tard, ces deux femmes sont devenues "Première Dame" et ces clichés sont ressortis dans la presse. Carla Bruni en 2008, au moment de son mariage avec Nicolas Sarkozy et Melania Trump, durant la campagne présidentielle, provoquant un grand scandale aux Etats-Unis.

La presse américaine n'a depuis cessé de comparer les clichés. Carla Bruni, en pleine promotion de son nouvel album French Touch, a profité de son passage aux Etats-Unis pour donner son avis. Pour elle, "le scénario est très différent". "Je suis française et italienne donc, pour moi, faire des photos de nu artistiques n'était pas un problème, je n'en ai jamais eu honte", explique Carla-Bruni Sarkozy au journaliste du site d'information américain The Daily Beast.

Et la femme de l'ancien président français d'ajouter, en référence au scandale provoqué par les photos de Melania Trump : "Je n'ai pas un corps excessivement sexy, J'ai toujours été très fine, toujours eu cette allure d'adolescente ; mes photos de nu n'ont jamais ressemblé à celles que l'on peut voir dans des magazines comme Playboy. Je les vois plus comme des clichés artistiques faits par de talentueux photographes."

La chanteuse estime aussi que poser nu(e) n'a rien d'immoral. "Qu'est-ce que c'est que ce scan­dale? Pour moi, la mora­lité est d'être une bonne personne, je ne vois pas d'immo­ra­lité à être nue. Je vois l'immo­ra­lité dans la méchan­ceté, la trom­pe­rie et le mensonge. C'est ça l'immo­ra­lité. Pas d'être une jolie jeune fille et poser nue."