"J’assume ma responsabilité, je regrette ce qui s’est passé et je suis prêt à couvrir les dommages." C'est en ces termes qu'Ernst August de Hanovre s'exprimait au tribunal en marge du verdict. Le marteau de la justice de Haute-Autriche est tombé : le duc de Brunswick-Lunebourg, 66 ans, a été condamné à 10 mois de prison avec sursis ce mardi 23 mars. L'ex de Caroline de Monaco, dont il est séparé depuis 2009, mais toujours officiellement l'époux, échappe donc au pire puisqu'il encourait jusqu'à 3 ans de prison ferme.

Le prince de Hanovre, qui assure ne se souvenir "que partiellement de ce qui s’est passé", était accusé de violences envers ses employés et de menaces à l'encontre des forces de l'ordre qui étaient intervenues à son domicile en juillet 2020. Une intervention musclée qui lui avait valu un passage en hôpital psychiatrique. Le père d'Alexandre de Hanovre va d'ailleurs devoir suivre une psychothérapie pour purger sa peine.