Des sources proches de Céline Dion et son styliste, Pepe Muñoz, se sont confiées à Page six, un média people américain.

Ces derniers mois, la vie privée de Céline Dion a été passée au crible par la presse people. La question qui taraude les foules depuis plusieurs mois est la suivante: la chanteuse québécoise a-t-elle retrouvé l'amour dans les bras de Pepe Muñoz, un de ses anciens danseurs, désormais styliste personnel et ami. Probablement agacé par ces rumeurs, le "boy toy" de Céline, comme l'appellent certaines sources approchées par Page six, a tenu à y répondre de manière subtile.

Sur Instagram, Muñoz a dévoilé son homosexualité au grand jour, ainsi que son amour pour un certain Brayden Newby, également danseur. Main dans la main, sur un cliché en noir et blanc, la proximité des deux hommes ne fait aucun doute. 

Mais à la suite de cette publication qui date du 17 juillet dernier, les langues se sont toutefois déliées sur la relation jugée "ambigue" qu'il entretient avec l'ex-épouse de René Angélil.

"Pepe est comme son boy toy (son homme-objet, son gigolo), qui veut vraiment prendre le contrôle. Il l'isole de plus en plus et les gens autour d'elle le sentent. Elle est amoureuse de ce gars et elle boit ses paroles. Les seules personnes qui entourent [Céline] désormais sont Pepe, le coiffeur et le styliste", a affirmé une source à Page six, avant de poursuivre: "elle sait qu'il est gay et elle l'accepte. Elle avait besoin de quelqu'un à ses côtés et elle est tombée amoureuse."

Cependant cette opinion est loin d'être partagée par tout un chacun. Une autre source proche de la star a tenu à rectifier ces dires: "Il est une véritable inspiration pour Céline, il la pousse à prendre des risques. Ce n'est pas quelque chose de mal. Il ne la dirige pas. Elle est intelligente et elle est aux commandes de sa propre carrière. 

Les deux amis sont inséparables depuis près de deux ans. La star québécoise de 51 ans s'est rapprochée du jeune homme de 17 ans son cadet après la mort l'amour de sa vie, René Angélil, en janvier 2016.