Des traits qui s'inscrivent dans un coeur sont considérés comme parfaits !

BRUXELLES Grâce aux avancées dans le monde des cosmétiques et de la chirurgie esthétique, les stars féminines tendent à se ressembler de plus en plus. Demi Moore, Angelina Jolie, Madonna, Michelle Pfeiffer, Naomi Campbell ou encore Elizabeth Hurley ont de plus en plus les mêmes traits. L'absence de poches sous les yeux, ou de rides, prouve bien que ces dames ont toutes eu recours à de nouvelles technologies antiâge. Elles deviennent ainsi l'image du nouvel idéal de beauté.

Les scientifiques américains se sont penchés sur ces jolis minois qu'ils considèrent d'ores et déjà comme les visages du futur ! Certains médecins tentent même de développer de nouvelles techniques pour reproduire au mieux ce nouveau visage.

Pour eux, ce dernier doit s'inscrire dans un coeur. Toutes les stars précitées répondent à ce critère. Pour ce faire, les stars ont eu recours à de nombreux traitements. Les lèvres siliconées, le Botox injecté entre les deux yeux pour masquer les rides, des pommettes gonflées, un petit lifting et le tour est joué !

Madonna, qui nie pourtant avoir recours à de pareilles techniques, a cependant bien changé. En début d'année, les photographes avaient immortalisé un visage moins ferme et des paupières plus tombantes. À l'aube de ses 50 ans, qu'elle fêtera le 16 août, la chanteuse présente pourtant un visage beaucoup plus jeune et presque parfait. Peut-être trop parfait pour qu'il paraisse naturel.

Évidemment, toutes ces pratiques ont un coût, qui peut parfois être exorbitant. Des médecins anglais proposent de donner ce visage nouveau à des femmes pour la somme de 2.500 euros. De plus, ces interventions sont souvent douloureuses et mal ressenties par certaines patientes qui ne supportent pas de sentir une partie de leur visage dormir comme après un passage chez le dentiste. Heureusement, ces réactions sont assez rares. Et puis du reste, ne faut-il pas souffrir pour être belle ? Même si le terme belle n'est peut-être pas le plus approprié...



© La Dernière Heure 2008