C'est ce qui s'appelle viser juste. Lucide, clairvoyant, ou un savant mélange des deux, l'animateur britannique John Oliver avait partagé une analyse personnelle, mais ô combien prophétique, alors que Meghan Markle s'apprêtait à dire "oui" à Harry. C'était en 2018, et aujourd'hui, à la lumière du scandale qui secoue la famille royale, ses mots prennent un sens nouveau.

"Je ne lui en voudrais pas si elle prenait la poudre d'escampette au dernier moment", expliquait-il dans le cadre du "Late Show" de Stephen Colbert. "Je ne pense pas qu'il faut avoir vu le pilote de The Crown pour comprendre qu'elle se marie au sein d'une famille qui pourrait lui causer des complications émotives. C'est un groupe de personnes émotionnellement limitées et pétries de défauts qui font un travail absurde. J'espère qu'elle va aimer ça, car cela va être bizarre pour elle", a-t-il estimé, acide, égrainant la chronique d'un divorce annoncé. "Personnellement, je n'intégrerai pas la famille royale. Je suis un roturier. Je ne serais pas le bienvenu, notamment à cause de ce que je viens de dire", a-t-il ajouté dans cette séquence devenue virale aux États-Unis, du Los Angeles Times au Huffington Post en passant par People

De son côté Piers Morgan, animateur connu pour ses sorties musclées et polémiques à l'égard de Meghan Markle, a été prié de quitter l'émission "Good Morning Britain". Accusée de "mentir" au sujet de sa santé mentale, l'ancienne actrice a déposé une plainte officielle auprès de la chaîne britannique ITV, apprend-on aujourd'hui