DiCaprio serait mêlé à un scandale de détournement de 3,5 milliards de $.

C’est bien connu, la réalité dépasse souvent la fiction. Et se révèle bien plus hallucinante. Ce n’est pas Leonardo DiCaprio qui le démentira, lui qui se trouve empêtré dans un scandale financier digne du Loup de Wall Street.

Depuis quelque temps, la presse américaine se demandait pourquoi l’acteur avait soudainement cessé de collecter des fonds au profit d’Hillary Clinton. La raison en serait simple : il se trouve sous le coup d’une enquête du FBI. Que lui reproche-t-on ? D’avoir profité des largesses de deux de ses amis, le milliardaire malaisien Jho Low et le beau-fils du Premier ministre malaisien, Riza Aziz, qui auraient pillé un fonds d’investissement malaisien pour blanchir la bagatelle de 3,5 milliards de dollars !

La fondation humanitaire de Leonardo DiCaprio aurait profité de dons plus que généreux. Selon le New York Post, les trois hommes auraient assisté ensemble à plusieurs matches de la Coupe du Monde et fêté les 40 ans de la star dans un club de Las Vegas, financé par l’argent détourné, dans lequel ils auraient aspergé les murs avec du champagne à 50.000 $ la bouteille. Note de cette petite excentricité : un million de dollars !

"Les enquêteurs estiment que l’argent aurait servi à sponsoriser des virées à Las Vegas, l’achat d’œuvres d’art, d’immobilier de luxe, de jets privés, ainsi que l’organisation d’orgies mémorables", précise le journal Le Temps (le scandale touche aussi la Suisse). 

Leonardo DiCaprio n’est formellement accusé de rien actuellement, mais cette histoire ternit sa réputation.