Lourdement endettée, Chantal Goya serait visée par une enquête judiciaire. 

L’interprète de "Pandi Panda" et son mari Jean-Jacques Debout auraient en effet contracté un prêt de 2,2 millions d’euros en avril 2018, auprès du Crédit Municipal et solidaire, aussi appelé "la banque des pauvres", qui vient en aide aux "personnes en difficulté ou laissées en marge par le secteur bancaire". reporters