Ce premier enfant de Guillaume et Stéphanie est d’office destiné à monter un jour sur le trône.

C’est le 20 octobre 2012 que le grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg a épousé devant tout le Gotha la comtesse belge Stéphanie de Lannoy. Dernière d’une fratrie de huit enfants, la comtesse avait eu la douleur de perdre sa mère deux mois plus tôt.

Polyglotte et ayant appris rapidement la langue luxembourgeoise, la nouvelle princesse dispose d’un solide bagage intellectuel et de formation qui lui ont immédiatement donné beaucoup d’aisance dans sa nouvelle vie publique. Elle est en effet diplômée en philologie germanique de l’UCL, a suivi des cours de littérature russe et de violon à Moscou, et effectué un stage auprès de l’Agence wallonne à l’exportation à Berlin.

Depuis son mariage, elle s’est particulièrement investie dans les arts et la culture, mettant en avant le travail des artisans luxembourgeois.

Guillaume et Stéphanie issus respectivement de familles de cinq et huit enfants, avaient laissé entendre qu’ils souhaitaient plusieurs enfants mais se donnant le temps d’au moins trois années pour bien prendre leurs marques dans ces changements de vie.

Les années passèrent sans que l’on ose au Grand-Duché évoquer une quelconque rumeur de carnet rose. Aussi l’annonce officielle en décembre 2019 de l’attente d’un premier enfant chez Guillaume et Stéphanie a été vécue comme une grande liesse nationale. Les futurs parents ne cachaient pas leur émotion face à tant d’allégresse populaire.

C’est au calme de leur nouvelle résidence du château de Fischbach que le couple a passé les dernières semaines de cette attente en plein confinement du coronavirus.

Le prince Charles, Jean, Philippe, Joseph, Marie, Guillaume de Luxembourg est venu au monde le dimanche 10 mai 2020 à 5h13 à la maternité Grande-Duchesse Charlotte. Le bébé mesurait 3,190 kg pour 50 centimètres. La Cour a rapidement diffusé l’information si bien que la population s’est pour ainsi dire réveillée en apprenant l’heureuse nouvelle.

Son père, le grand-duc héritier Guillaume, est ensuite apparu très ému à l’entrée de la maternité, expliquant en luxembourgeois, français et anglais l’immense bonheur de la famille. Les grands-parents paternels le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria Teresa dont Charles est le cinquième petit-enfant, ont découvert son visage à travers une vidéo envoyée par leur fils. Ils sont en effet en confinement au château de Berg.

La Cour royale de Belgique n’a pas manqué de saluer la naissance de Charles. Les liens sont en effet plus que proches puisque le roi Philippe et le grand-duc Henri, grand-père du bébé sont cousins germains. Le jeune papa est par ailleurs le parrain du prince Emmanuel de Belgique.

Mercredi après-midi, Guillaume et Stéphanie de Luxembourg ont quitté l’hôpital avec leur bébé dans les bras.

Plus tôt dans la journée, la Cour avait diffusé les premiers clichés de celui qui se place deuxième dans l’ordre de succession au trône du Grand-Duché. On y découvre un magnifique bébé de l’avis des internautes d’habitude peu enclins à tant de compliments.

Il faut dire que le couple Guillaume-Stéphanie qui offre une image de grande gentillesse, en plus d’accomplir avec professionnalisme ses missions notamment les déplacements pour le commerce extérieur, est très apprécié.

On ignore ce qui a motivé le choix du prénom Charles, un prénom qui plaisait aux parents, un hommage au frère du grand-duc Jean, grand-père de Guillaume décédé l’an dernier ? Dans les autres prénoms figurent donc Jean en référence au défunt grand-duc et Philippe, prénom du père de la grande-duchesse héritière qui s’est éteint en 2019.

Fille ou garçon, ce premier enfant de Guillaume et Stéphanie de Luxembourg était d’office destiné à monter un jour sur le trône. Voilà la continuité dynastique de nos voisins géographiques assurée et une famille totalement comblée.