Petit chapeau à frou-frou sur la tête, robe bohème de paysanne, un bouquet de fleurs des champs sous le bras : dans La petite maison dans la prairie, on baignait dans une atmosphère bon enfant, au côté de colons partis à la conquête de l’Ouest. Mais l’image en prend un sacré coup à la lecture du livre de Karen Grassle, qui incarnait Caroline, l’épouse de Charles Ingalls. Dans Bright Lights, Prairie Dust : Reflections on Life, Loss, and Love from Little House’s Ma (Les réflexions sur la vie, la perte et l’amour de la maman de La petite maison), l’actrice n’y va pas avec le dos de la cuillère. Notamment sur le comportement de Michael Landon, son mari de télévision. “Quand on tournait les scènes de fins d’épisode où Charles et Caroline discutent dans leur lit, il n’arrêtait pas de faire des blagues dégoûtantes sur l’anatomie des femmes, ce qui me choquait effroyablement. Heureusement que les enfants n’étaient pas là”, a confié l’actrice à nos confrères de Ciné Télé Revue. “Il buvait du matin au soir”, a-t-elle encore ajouté. En soulignant que si l’acteur ne l’avait pas agressée sexuellement, il est des gestes qui restent inacceptables. “Ce n’est pas parce que quelqu’un ne pose pas la main sur vous qu’il ne vous agresse pas sexuellement !”, souligne-t-elle dans CTR. Les deux acteurs s’étaient revus et avaient fait la paix peu avant le décès (cancer du pancréas) de Michael Landon, en 1991, à l’âge de 54 ans.