People Charlize Theron se confie sur son enfance perturbée.

Les apparences sont souvent trompeuses et les stars ne font certainement pas exception à la règle. La preuve par Charlize Theron. À 41 ans, la Sud-Africaine d’un mètre septante-sept rayonne sur les tapis rouges du monde entier dans des tenues minimalistes et crève l’écran aussi bien dans Mad Max : Fury Road que dans Atomic Blonde. Tout semble sourire à celle qui a quand même décroché l’Oscar de la meilleure actrice en 2004 pour Monster.

Et pourtant, la vie n’a pas nécessairement été tendre avec elle. Notamment à cause d’un père alcoolique, qu’elle a évoqué lors d’une interview avec Howard Stern. Son comportement, totalement imprévisible, l’a véritablement traumatisée durant sa jeunesse. "Le matin, je me réveillais sans savoir ce qui allait se passer ou comment allait se dérouler ma journée. Tout dépendait de quelqu’un d’autre et du fait qu’il allait boire ou non."

À l’époque, elle se sentait particulièrement mal dans sa peau, mais concède qu’elle "ne s’appesantissait sur rien". Elle en accorde le crédit à sa maman : "Elle a été une énorme source d’inspiration dans ma vie. Sa philosophie était la suivante : C’est horrible. Reconnais que c’est horrible. Maintenant, fais un choix. Est-ce que cela va te définir ? Vas-tu couler ou nager ? C’était tout."

Sa maman tuera plus tard son père. Une autre nuit terrible pour elle, qu’elle a aussi évoquée avec Howard Stern : "J’ai juste fait semblant que ce n’était jamais arrivé. Je n’ai rien dit à personne, je ne voulais pas le faire. Quand on m’interrogeait, je répondais que mon père était mort dans un accident de voiture. Qui veut raconter une telle histoire ?"

Et de conclure que, refusant l’idée d’être vue comme une victime, elle a suivi une thérapie alors qu’elle venait d’avoir 20 ans et qui a duré près de vingt ans. Une vie loin d’être aussi enchanteresse que ne le laissent croire les photos glamour.